Nadia Ayoub : «j’aime les us et coutumes de ce mois»

Nadia Ayoub : «j’aime les us et coutumes de ce mois»

ALM : Que représente pour vous le mois de Ramadan ?
Nadia Ayoub : C’est un mois de prière, de recueillement et de clémence. C’est aussi l’occasion de se réunir en famille et entre amis. J’aime les rites et les traditions du mois de Ramadan. Ils nous permettent de vivre dans une ambiance festive et chaleureuse qui nous rappelle notre enfance et notre adolescence.  C’est vrai, Ramadan a perdu son charme d’antan, mais il nous permet de reprendre goût aux anciennes recettes de la gastronomie marocaine. J’aime le Ramadan et j’aurais aimé que ce mois dure toute l’année.

Suivez-vous le programme de télévision de ce mois sacré ? Qu’avez-vous préparé pour votre public ?
Je ne regarde pas souvent TVM. Je suis beaucoup plus occupée en ce mois par les tâches ménagères. Je ne regarde que 2M parce que j’ai un problème au niveau de ma parabole qui ne me permet pas de capter la première chaîne. Les émissions et les spectacles que je suis sont généralement bons ou moyens. Ils nous apportent de nouvelles idées et nous font découvrir notre société.
Malheureusement, je perds de plus en plus contact avec les deux chaînes nationales. Ma dernière apparition sur 2M remonte à l’année dernière. J’ai participé à une soirée ramadanienne. J’ai été invitée  l’été dernier par l’émission «Lalla Laâroussa» de la TVM et j’y ai chanté la chanson «Lila» que mon fils Anass Iraki a composée.
Pour ce mois sacré, j’ai présenté aux responsables de la télévision ma nouvelle chanson religieuse intitulée « Al Istighatta» et composée par mon frère Khalid Ayoub. J’ai voulu renouer avec mon public grâce à cette chanson, mais je n’ai pas reçu de suite à cette demande.
Je suis maintenant en train de travailler sur un album de chansons religieuses également composées par Khalid Ayoub.

Comment passez-vous votre journée ? Pratiquez-vous un sport ?
J’ai l’habitude de veiller et de faire la prière d’Al Fajr, c’est pourquoi je me réveille à 11 heures du matin. Je m’occupe un peu de la maison et je sors faire les courses. De retour à la maison, je me mets à préparer le F’tour avec mes deux enfants Zineb et Anass.
Je suis beaucoup plus occupée, cette année, par les tâches de la maison, je n’ai pas de temps pour faire le sport. Ramadan dernier, Je pratiquais quotidiennement le footing entre 16 et 17 heures.

Aimez-vous les friandises du mois de Ramadan ? 
Je ne prépare la Harira que trois ou quatre fois par mois parce qu’elle me cause des problèmes gastriques. Je prends parfois de la soupe aux légumes où à la chinoise.
De nature, je ne suis pas gourmande et je me contente d’un peu de Chebakia et des dattes. Je raffole du poisson, du poulet et des Briwates.
Je me mets en quatre pour que la table de F’tour soit bien garnie et ne manque de rien. Mais au moment de la rupture du jeûne, je mange très peu.

Gardez-vous un souvenir particulier de ce mois sacré ?
Je garde surtout des souvenirs d’enfance. Je me rappelle des premiers jours du jeûne, j’apprenais à jeûner jusqu’à midi. Ce mois me rappelle aussi l’accouchement de mon premier fils Anass, c’était pendant le Ramadan. Je me rappelle aussi de la Omra que j’ai effectuée, il y a de cela quatre ans. Je suis toujours nostalgique de ce magnifique séjour dans les Lieux saints. Je souhaiterais encore passer un autre mois de Ramadan à La Mecque.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *