Nadine Saab : «Le Maroc a marqué positivement mon parcours»

Nadine Saab : «Le Maroc a marqué positivement mon parcours»


ALM : Votre clip « Ya lalali » est sur toutes les ondes. Que représente pour vous ce single ?
Nadine Saab : «Ya lalali» marque mon come-back sur la scène musicale arabe. Après 10 ans d’absence, je reviens par ce titre qui m’a liée au parolier Raymond Lotti, le compositeur Jihad Farah et l’arrangeur Walid Abalane. La chanson a eu des échos plus que positifs. Elle a cartonné sur les radios libanaises et le clip sera prochainement diffusé sur les chaînes marocaines.

Parlez-nous un peu du clip ?
Le clip a été réalisé par Bassem Moghnieh et produit par RM production de Roger Moujabber. Le coût global de cette production est de 31.000 dollars sans compter les costumes dont la plupart étaient signés par Elie Saab. L’expérience était exceptionnelle. Bassem m’a facilitée la tâche surtout qu’il s’agit de mon premier clip. Je suis satisfaite du résultat et surtout de ma prestance qui a reflété ma spontanéité et ma simplicité.

Y’a-t-il des duos avec Bassem Moghnieh ?
Vu le succès de «Ya lalali», je compte tourner d’autres clips avec Bassem. Quant aux duos, je préfère tenter l’expérience aux côtés de Mohamed Abdou, Rached El Majed, Wael Kfoury, Melhem Barakat et d’autres chanteurs de renom.

Vous venez de rentrer définitivement au Liban. Le Maroc ne vous a pas manqué ?
Le Maroc me manque énormément. C’est pourquoi j’y suis revenue à la fois pour animer un grand mariage et aussi pour rendre visite à ma deuxième famille ici. J’ai vécu, quand même, plus d’une année à Casablanca. Je ne me suis jamais sentie étrangère. Le Maroc a marqué positivement mon parcours artistique. Si je ne suis pas passée par le Maroc je n’aurais pas eu de succès au Liban. Le Royaume a cru en mon talent et m’a accueillie à bras ouverts alors que je ne comptais à mon actif ni clip ni album. Les Marocains m’ont surnommée la voix diamantine. Au Maroc, mon assurance a doublé. Les gens sont d’une grande gentillesse et ont une très grande estime pour ma personne. Alors qu’au Liban ils viennent à peine de découvrir ma valeur artistique.

Que comptez-vous faire au Liban ?
Je prépare mon album qui verra le jour en début 2012 et qui comprendra au minimum 8 titres dont un marocain. Ce titre sera probablement une reprise si jamais je ne trouve pas à temps un parolier marocain. De même je prépare une chanson qui sortira juste après le Ramadan. Elle sera soit égyptienne ou khaliji.
D’ici là on dévoilera plus de détails, sachant qu’elle sera accompagnée également d’un clip.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *