Nezha Bidouane et Abdelaziz Saher : «Une vie conjugale harmonieuse se fonde sur la générosité»

Nezha Bidouane et Abdelaziz Saher : «Une vie conjugale harmonieuse se fonde sur la générosité»


ALM : Quand et comment avez-vous rencontré avec votre mari ?
Nezha Bidouane : Mon mari est l’ex-athlète Abdelaziz Saher, le spécialiste du 3000 mètre steeple. J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors d’un stage à Mâamoura avec l’équipe nationale en 1988. À l’époque, je me rappelle que nous nous préparions pour les Mondiaux de Séoul.
Il est vrai que malgré la divergence de nos entraînements due principalement au fait que chacun de nous devait s’entraîner dans un endroit spécifique, nos rencontres étaient rares.
Elles étaient aussi particulières, car nous sommes tous les deux sportifs et nous pratiquons la même discipline. Par conséquent, on partage le plaisir de la compétition et de l’athlétisme. Après une grande histoire d’amour, nous nous sommes mariés le 25 décembre 1992.

Cela fait 17 ans que vous êtes mariés. Parlez-nous de vos deux garçons, Yassine et Yassir. Qu’en est-il de Nezha Bidouane, la maman ?
Nous avons deux magnifiques garçons, Yassine et Yassir. Je les aime beaucoup et ce fut un honneur pour moi qu’ils soient nommés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Yassir, l’aîné est né le 18 septembre 2007 alors que Yassine a vu le jour le 16 août 2002.
Comme toutes les mamans du monde, j’adore mes enfants. J’aime communiquer avec eux, j’y tiens d’ailleurs. Je suis aussi une mère cool, c’est important de veiller tout simplement à dialoguer davantage avec mes enfants et je ne cesse de leur dire ce que je ressens envers eux.  Je sais que toutes les mères aspirent devenir parfaites. Comme toutes les mères, j’ai envie de voir mes enfants, les meilleurs du monde. Je veux les voir des idoles. Je suis une maman comblée. Je gâte mes enfants et je le fais avec plaisir.

Comment vous conciliez entre votre travail en tant qu’actrice associative et votre rôle de mère ? 
La vie actuelle est certes difficile et même délicate pour beaucoup de gens, mais il faut savoir la gérer.
Il faut lutter et s’acharner davantage pour concilier entre l’activité professionnelle et la vie conjugale.
Je sais qu’en ce moment beaucoup de gens stressent et consacrent presque tout leur temps pour le travail. Et ce n’est pas bien. Nous nous compliquons la vie alors qu’elle est simple. Ce qui est capital, c’est la santé.
Dans la vie en couple, il faut donner sans calcul et sans attendre de contre partie. La vie conjugale a ses charmes secrets et discrets. Elle se fonde également sur le respect, se respecter et respecter l’autre. L’essentiel est de former un couple durable sur des bases solides.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *