Oued Laou : Le bijou de la Méditerranée

Oued Laou : Le bijou de la Méditerranée

Les plages du Nord sont réputées pour leur beauté. Le village de Oued Laou n’est pas en reste. Cette bourgade située à 50 km de Tétouan possède une vue imprenable sur la mer du même nom. Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter la route de Chefchaouen et de profiter au passage des paysages des cascades d’Akchour. Pour se baigner ou se bronzer au soleil, les habitants de Tétouan sont obligés de sortir de la ville et se rendre soit à Mdiq, à Martil ou plus loin à Oued Laou.
Ceux qui préfèrent les plages peu peuplées et qui allient nature sauvage et qualité de l’eau de baignade optent pour cette dernière destination. «Cette plage est calme,  j’adore m’y rendre pendant la période estivale», déclare ce natif de Tétouan amateur de la pêche à la ligne. La principale activité économique dans cette région est la pêche.  En marchant sur le sable fin de cette plage, les estivants, et surtout les lève-tôt rencontrent souvent les barques en bois construites de manière artisanale par la population locale.  Chaque matin, les pêcheurs jettent leurs filets pour attraper dans leurs maillons tous les poissons de la ragion. Les plus connus et les plus prisés sont le pageot, les anchois et les sardines. Inutile donc de commander au déjeuner d’autres sortes de viande.
Les petits restaurants populaires sont situés pied sur mer où à l’intérieur du marché du village. Ces restaurants proposent des tagines au pageot et aux anchois préparés à la manière du Nord. A savoir avec un mélange d’ail, de persil, de thym, de paprika et de jus de citron. Ce tagine est cuit et présenté dans un plat oval en céramique appelé tagra. Autre variante de plats aussi délicieux : une assiette de sardines grillées et accompagnées d’une salade de tomates et d’oignons. Pour 15 DH seulement, vous pouvez donc  commander des sardines grillées et la salade est le plus souvent offerte.    
Même si les habitants de Oued Laou appartiennent à une classe socioéconomique très modeste, ils n’hésitent pas à offrir leur hospitalité.
En arrivant sur place, les estivants ne sont pas désorientés, ils sont vite pris en charge par les habitants du village. Ces derniers leur montrent des maisons où ils peuvent héberger en toute sécurité. «Lorsque je suis arrivée pour la première fois dans cet endroit, j’ai été agréablement surprise par la bonté des habitants de cette région,  ils m’ont proposée de loger dans un coin de leur maison moyennant un petit loyer et m’ont fait goûter de leur pain local. C’était un vrai délice», témoigne L.M une fidèle amatrice de la nature de Oued Laou.
Les estivants dont le confort n’est pas un vrai souci, peuvent apporter dans leur valise une tente canadienne qu’ils peuvent installer tranquillement  et sans difficulté sur le sable. Là aussi la sécurité ne fait pas défaut puisque des postes de police se trouvent aux deux extrémités de la plage. Le seul petit désagrément qui peut subvenir c’est la sortie le soir des chiens errants à la recherche de nourriture. Donc une précaution à prendre: ne jamais abandonner les restes de repas. Il faut veiller à tout débarrasser. 
Pour ne pas varier leurs journées, les estivants peuvent alterner baignades et promenades dans le souk. Chaque mardi, plusieurs produits locaux sont exposés dans une grande esplanade du marché de Oued Laou. Impossible de résister au design des céramiques et autres poteries qui sont entièrement réalisées par les femmes du village.  Autres produits comme les tissus en coton rayés en divers coloris appelés en jargon local, «mendils». Des chapeaux en paille sont également typiques de la région et peuvent être offerts comme cadeaux à des proches ou être collectionnés en guise de souvenir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *