Oujda : Hommage à la richesse historique de la ville

Oujda : Hommage à la richesse historique de la ville

Il s’agit de la 3ème étape de cette caravane après celles de Fès et de Meknès, indique un communiqué de l’association, précisant que cette étape est l’occasion de mettre la lumière sur les pages les plus marquantes de l’histoire de la région de l’Oriental, « une région qui a été, depuis longtemps, le centre d’intérêt de tous les Sultans marocains ».
La Caravane de l’Histoire  est  un rendez-vous avec tous les Marocains résidant à l’étranger en vue de leur faire découvrir l’histoire de leur Royaume qui ne se réduit pas à 12 siècles, ajoute-t-on de même source. « Oujda en tant que cité millénaire, riche de son patrimoine architectural et culturel, a toujours constitué un rempart protecteur pour la région orientale du Royaume », relève le communiqué, notant à cet égard qu’après avoir repoussé les Turcs, la région a été le point de départ de la résistance algérienne, au 19-ème siècle, contre l’occupation française.
Sur le plan archéologique, la région regorge de potentialités, dont la grotte de Tafoughalt, un des sites archéologiques les plus importants de l’Oriental, qui a acquis une notoriété universelle grâce à la découverte du bijou le plus ancien du monde.
Outre sa richesse historique et archéologique, sa diversité géographique et paysagère, la région abrite des sites d’intérêt biologique et environnemental comme la grotte des Pigeons à Tafoughalt et l’embouchure de la Moulouya, zone humide classée RAMSAR (Traité intergouvernemental pour l’utilisation rationnelle et durable des zones humides d’importance internationale signé en Iran en 1971, à l’initiative de l’UNESCO, et en vigueur au Maroc depuis 1980).
La région de l’Oriental est par ailleurs réputée pour ses tribus ancestrales et ses confréries soufies, dont les adeptes sont restés fidèles aux traditions héritées à travers les siècles.
Rapelons que la Caravane de l’Histoire est une manifestation montée par l’association «1200ème anniversaire de la fondation de la ville de Fès»,  lancée le 18 juillet 2008 dans  la capitale spirituelle du Royaume, Fès.
Cette caravane, initiée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, devait visiter 16 régions.
A chaque étape, la Caravane devait se décliner en trois moments/espaces pour mettre en relief l’histoire et les réalisations du Royaume (Mon Pays), se focaliser ensuite sur l’histoire et les spécificités de la région visitée (Ma Région) et offrir l’opportunité de recueillir et d’exposer les témoignages de citoyens dont le parcours a croisé à un moment l’histoire du pays (Mon Histoire).
Cette thématique pyramidale a pour but de permettre aux citoyens, particulièrement aux jeunes, de se sentir impliqués dans l’histoire du pays et contribuera à donner un visage humain à cette histoire écrite à travers le vécu du citoyen. Chaque étape de cette caravane a vu et verra l’installation de «Villages de l’Histoire’’, inspirés des anciens «Fondouks’’ caractéristiques des villes impériales du Royaume et emblématiques de sa tradition séculaire d’échange et d’ouverture.
Après l’étape d’Oujda, la Caravane de l’Histoire se rendra à Al Hoceima, Tanger, Kénitra, Béni Mellal, Marrakech, Agadir, Laâyoune, Dakhla, Guelmim et Casablanca, avant d’arriver à Rabat comme destination finale. Le périple sera couronné par une grande cérémonie de clôture aux couleurs de l’histoire du Royaume, conclut le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *