Outa Hammam, à la découverte du joyau de Chefchaouen

Outa Hammam, à la découverte du joyau de Chefchaouen

Située au centre-ville, la place d’Outa Hammam se distingue comme l’un des sites historiques et touristiques les plus attractifs. Son nom, selon les documents historiques, fut emprunté au bain maure (hamam), qui devait faire dans le passé la renommée des lieux. Il est le site le plus fréquenté et a acquis, au fil des ans, une grande notoriété. Il connaît ces derniers temps une grande affluence de touristes qui le comparent, déjà à la célèbre place de Jamaâ El Fna de Marrakech. Le touriste qui visite pour la première fois ce site est fasciné par la beauté et l’importance des monuments historiques qui l’entourent.
Selon Ali Raïssouni, historien de la ville de Chefchaouen, Outa Hamam est la plus ancienne des places de la ville qui a donné naissance à travers les siècles à un réseau de ruelles. «Ce monument historique est témoin d’une période faste de l’histoire de la ville en particulier et du Maroc en général, puisqu’il est situé près de la Casbah. Cette dernière faisait office, dans le passé, d’un lieu d’entraînement des cavaliers et combattants pour les différents arts martiaux sous le commandement du prince Ali Ibnou Moussa Ibnou Rachid El Alami Charif El Hassani El Idrissi».  Et de souligner que «ce dernier est considéré comme un cavalier et héros qui s’est distingué, lui et ses compagnons, par un courage exceptionnel au cours de la lutte armée contre l’ennemi et l’envahisseur portugais plus particulièrement sur le champ d’honneur près de Sebta, Ksar Sghir, Asilah ainsi que Tanger».
La place renferme de nombreux souvenirs pour les Chefchaounis. Elle a abrité plusieurs manifestations religieuses et culturelles. «Les gens ont été toujours marqués par cette sainteté de la place d’Outa Hammam, car elle est entourée de différents lieux de culte, dont la grande mosquée qui se distingue par son minaret octogonal et fait partie de grandes merveilles de l’architecture arabo-andalouse. Elle est entourée aussi par la zaouia Nassiria et les deux autres zaouias des Chorfas Kadiria et Raïssouni. Et elle est située à proximité de la célèbre Saïda Al Houra, qui fut reine au 16 ème siècle de la ville de Tétouan et l’épouse du Sultan Moulay Ahmed Al Ouattassi», poursuit M. Raïssouni.
La place Outa Hammam s’est rendue célèbre surtout pour cet aspect religieux mélangé aux deux autres aspects culturel et historique. Les touristes viennent découvrir la beauté de la Casbah, s’étendant sur une superficie de 3.700 m2. Ce monument s’impose par ses onze tours défensives, dont la tour mirador, sa galerie d’exposition, son musée, mais aussi par son grand jardin. La place Outa Hammam est au centre de différentes activités clés de l’économie. Elle contribue activement au développement socioéconomique de la ville par la présence de différents commerces sur les lieux. Elle n’a pas perdu son autre aspect du forum et de rencontre puisqu’elle abritait le souk pour vendre des produits agricoles et de l’artisanat du monde rural et des régions avoisinantes. La place garde toujours son rythme d’activité. Les touristes y affluent pratiquement toutes les saisons pour admirer la beauté des lieux.
Outa Hammam compte ainsi un grand nombre de restaurants et cafés, ce qui renforce encore la chaleur et la convivialité. «Beaucoup de commerçants de la place se convertissent à la restauration parce que c’est un commerce plus juteux à Outa Hammam», confie un propriétaire d’un cyber café à Outa Hammam qui envisage, lui aussi, de changer de métier et devenir restaurateur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *