Pendu ou pas pendu, telle est la question !

Les experts de l’enseignement ont prouvé que les activités ludiques dans les classes de langues peuvent constituer d’excellents supports pédagogiques, à condition de faire l’objet d’une réflexion préalable à leur utilisation. Elles rendent l’apprentissage attrayant et motivant et sont ainsi accueillies favorablement par les étudiants quel que soit leur âge ou leur niveau. En effet, les jeunes enfants sont le public avec lequel le recours aux jeux se fait le plus naturellement, mais la plupart des adultes accepteront également de participer à ce type d’activités créatives. Le principe est de s’instruire tout en s’amusant. C’est d’ailleurs le but du fameux jeu de lettres «Le Pendu».
Au Maroc, rares sont les enseignants qui font recours à ce genre de méthodes pédagogiques. Généralement par manque de temps mais aussi parce que les manuels scolaires ne les intègrent pas dans le programme, estiment certains enseignants.
Cependant, pour A.Abdelhadi, enseignant dans le secteur public, c’est juste une question d’organisation. « Les activités ludiques peuvent constituer un outil d’apprentissage très utile. Les élèves sont plus attentifs lorsqu’il s’agit de jeux. Je pense qu’on doit développer ce genre de méthodes au Maroc. Je trouve que les enseignants doivent faire preuve d’un peu de créativité en mieux gérant leur emploi de temps. Moi, par exemple, je consacre souvent un quart d’heure aux jeux de langues. Ça permet ainsi à mes élèves de développer leur vocabulaire. Parmi les jeux que je propose, il y a le Pendu». Il faut deux joueurs pour faire une partie du Pendu. Le but du jeu est de découvrir un mot choisi par son adversaire. Le premier joueur doit choisir un mot. Il l’inscrit sur un bout de papier. Il indique ensuite à son adversaire le nombre de lettres que comporte ce mot. Le second joueur annonce au début une lettre au hasard. Si cette lettre figure parmi celles qui forment ce mot, le premier joueur doit indiquer son emplacement. Le joueur qui doit deviner le mot secret a généralement droit à huit tentatives. À chaque fois qu’il annonce une lettre ne figurant pas dans le mot secret, le premier joueur dessine une partie d’un homme pendu. Si le dessin du bonhomme est achevé, le joueur perd. On dit qu’il a été pendu. Les joueurs ont le choix de choisir toutes sortes de mots à l’exception des noms propres : verbes, adjectifs, adverbes…etc.
Voici à présent quelques astuces qui vous seront utiles lorsque vous allez jouer à ce jeu. Pensez à demander d’abord les voyelles, elles sont moins nombreuses que les consonnes. Pour les consonnes, vous feriez mieux d’opter au début pour les lettres les plus fréquentes. Il s’agit par exemple des lettres C, S, T, N, M ou encore la lettre L.
Comme la plupart des jeux de société, le Pendu est disponible en version virtuelle. Plusieurs versions de ce jeu peuvent également être téléchargées gratuitement sur le Net.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *