Plages du Maroc : Boujdour : Un îlot de fraîcheur en plein désert

Plages du Maroc : Boujdour : Un îlot de fraîcheur en plein désert

Boujdour est la province des belles plages par excellence qui s’étendent sur des centaines de kilomètres le long du littoral, émergeant parfois entre des chaînes longues de falaises et parfois s’exposant en tapis de sable doré sur plusieurs kilomètres pour chaque plage. La plage de Boujdour est un lieu inédit. C’est une immense plage avec une infinie étendue atlantique avec une profondeur considérable. Emergeant du désert, Boujdour possède, une superbe corniche qui constitue une réserve stratégique pour de futurs investissements touristiques. Un plan d’aménagement a déjà été prévu, en bord de plage. Ainsi, la zone pourra accueillir une zone hôtelière, des résidences secondaires, des restaurants et des immeubles d’habitation. Boujdour est également réputé pour son port qui a été créé de toutes pièces et qui fait la fierté de ses habitants. Le charme de ce petit port tranquille vous transportera loin des chemins touristiques connus.
D’autre part, la province de Boujdour combine plusieurs reliefs. On y trouve le sable, les dunes, les sabkhats (lacs salés) mais aussi une chaîne de falaises qui s’étend sur plusieurs kilomètres d’une hauteur qui peut atteindre des dizaines de mètres abritant plusieurs sources d’eau saumâtre ou sulfureuse venant des hauteurs pour couler dans l’océan Atlantique.
L’une des plus belles régions de la province de Boujdour est la commune de Gueltat – Zemmour avec ses plaines et son relief accidenté avec ses oasis et ses sources d’eau douce. Le site se trouve au sein de la province, ce qui lui confère une beauté exceptionnelle différente des sites littoraux de cette région. Parmi les sites historiques de la province, le phare de Boujdour construit par les Portugais au 18 ème siècle et qui annonce la ville à plusieurs kilomètres avant d’y arriver. Le terrain désertique de la province offre d’énormes possibilités de sports de voitures, de motos et de rallyes aériens. Le terrain saharien de la province offre également d’énormes richesses en espèces animales. La faune regroupe des renards, des hyènes, chats sauvages, loups, antilopes, chèvres et dromadaires. Les dromadaires de Boujdour participent également aux courses locales, régionales, nationales et internationales. Pour sa part, le patrimoine végétal dans la province est riche et adapté. Il est constitué de plantes pastorales et plantes médicinales. Dans le domaine des arts traditionnels, la province est réputée par son dynamisme, spécialisée dans trois secteurs principaux : le travail du cuir, celui des métaux principalement l’argent et celui du bois. S’ajoute à cela la confection des tentes sahariennes qui sont faites de poils de chèvres et de laine noire. La province connaît également des moussems et des festivités. Tel le moussem de Lamsid à la commune de Lamsid à mi-chemin entre Laâyoune et Boujdour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *