Polémique sur «Taxi 36» : Mesrar défend son émission

Polémique sur «Taxi 36» : Mesrar défend son émission

Les émissions télévisées de cette saison ramadanesques ont fait réagir l’Association marocaine des droits du téléspectateur (AMDT) présidée par El Mustapha Benali. Celle-ci vient d’intenter un procès contre l’émission de caméra cachée (diffusée sur 2M) «Taxi 36», auprès du tribunal administratif de Rabat, demandant l’arrêt de sa diffusion. Ainsi dans un communiqué publié récemment, l’Association a dénoncé des dérives de l’émission animée par Rachid Allali et Hicham Mesrar. Ce dernier a aussitôt répondu à ces éléments pointés du doigt : «cette association est allée trop loin dans ses interprétations. L’émission est purement humoristique, elle est basée en partie sur de la fiction». Selon l’association, «Taxi 36» contient des messages implicites et explicites à enfreindre les dispositions du code de la route, alors que le contexte de la mise en place du nouveau code de la route exige la sensibilisation et l’explication du contenu de ce dernier. «Nous avons toujours veillé à respecter le code de la route. Nous nous arrêtions aux feux rouges, nous roulons doucement, nous n’avons jamais gêné la circulation, on a pris toutes nos précautions à ce niveau», a démenti Hicham Mesrar. Selon l’association, l’émission a exposé la vie des citoyens au danger et a menacé leur sécurité en les impliquant dans des situations dramatiques qui n’ont rien d’humoristique. «La sécurité des participants était notre obsession et celle de toute l’équipe de l’émission. D’ailleurs, nous avons fermé les portes pour que les gens ne s’aventurent pas imprudemment sur la voie» . D’après l’AMDT, «Taxi 36» terrorise les citoyens poussant les uns à demander l’aide des passants et la plupart à chercher la fuite. «Le concept de la caméra cachée est partout dans le monde basé sur la panique. Sans avoir abusé de ce concept, la caméra cachée révèle la réaction des gens et nous avons agréablement été surpris de remarquer que les Marocains sont un peuple tolérant qui sait garder son sang-froid. Ils cherchent toujours des solutions à l’amiable». Mais pour l’AMDT, l’émission précitée a aussi mis les citoyens dans des situations délicates et déplaisantes. Elle a porté atteinte à leur honneur sans respecter leur vie privée et leurs libertés individuelles garanties par la loi. «À la fin du tournage de chaque émission, nous demandons l’accord des participants. Ils signent un contrat s’ils acceptent d’être diffusés. Ils sont libres et connaissent mieux que quiconque leur honneur», a précisé l’animateur. Selon l’association, pis encore, «Taxi 36» a clairement appelé au racisme dans l’un de ses épisodes. «Nous avons fait le vrai travail d’un taxi. Ce dernier ne choisit pas ses clients en fonction de leur nationalité. Le racisme, ç’aurait été de ne diffuser exclusivement que des Marocains ou, au contraire que des étrangers». Et Hicham Mesrar de conclure : «Nous avons cherché le contact direct avec les gens. Ce sont eux les héros de cette émission, Contrairement à l’émission de l’année dernière où l’on faisait participer les stars. Mais n’y a-t-il dans cette émission que des points noirs?».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *