Portrait d’été : Fatima El Assri, une jeune artiste-peintre prometteuse

Portrait d’été : Fatima El Assri, une jeune artiste-peintre prometteuse

Douée et créative, Fatima El Assri démarre déjà une carrière artistique par une série d’expositions individuelles collectives, organisée à travers le Maroc. Diplômée en 2009 du deuxième cycle de l’Institut national des beaux-arts (INBA) de Tétouan, cette jeune artiste-peintre a organisé sa première exposition individuelle, alors encore étudiante. Elle vient de se faire remarquer lors du deuxième Festival des arts plastiques, qui vient de prendre fin à Tanger. Elle a participé, dans ce cadre, à une exposition collective destinée aux jeunes talents. La jeune Fatima El Assri a réalisé, lors de ce deuxième festival, une grande peinture murale dans le grand quartier d’Ibéria de Tanger. Les passants ne peuvent pas être indifférents devant la beauté de cette fresque, qui reflète sa sensibilité artistique, sa grande imagination, ainsi que son esprit créatif et inventif. Comme c’est le cas pour ses autres œuvres, Fatima El Assri dit avoir utilisé les couleurs vives et les formes géométriques pour la réalisation de cette peinture murale. Connue pour son dynamisme, sa spontanéité et son optimisme, cette jeune artiste est «à la recherche constante de la nouveauté dans le choix des thèmes de ses œuvres. Je cherche aussi à apprendre de nouvelles connaissances pour développer ma passion et avancer par conséquent dans ma carrière artistique», confie-t-elle. Cette artiste-peintre préfère utiliser les deux couleurs bleu et orange pour peindre les différentes formes géométriques- tels que les rectangles, les carrés et les cercles- qui sont toujours présentes dans ses peintures. Née en 1983 à Taounate, Fatima El Assri a fait ses études primaires et collégiales à M’diq, avant de partir à Tétouan pour poursuivre ses études secondaires. Elle se dit avoir, entre-temps, fait preuve, depuis l’âge de dix ans, de son talent pour le dessin. Encouragée par ses parents, elle a choisi, juste après l’obtention de son baccalauréat, d’intégrer l’INBA de Tétouan dont elle est sortie diplômée de deuxième cycle. Elle a réussi à organiser sa première exposition alors encore étudiante. Elle parvient en quelques années à avoir à son actif une série d’expositions tenues notamment à Tétouan, Tanger, Rabat et Fès. Elle se prépare pour exposer après le mois de Ramadan à Nador. Elle prévoit l’organisation, par la suite, d’autres expositions dans la région orientale en particulier à Taza et Al Hoceima.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *