Portrait : Khalid Saber, un accro de la gymnastique

Portrait : Khalid Saber, un accro de la gymnastique

Khalid Saber a commencé à pratiquer la gymnastique vers l’âge de 10 ans. Il n’arrêtait pas de faire des acrobaties au bord de la plage. En 1979, il adhère à la salle «Casablancaise» et commence à apprendre la gymnastique comme un professionnel. En 1983, Saber avait comme entraîneur un Japonais : Mora Kami qui cèdera sa place au Marocain Bouchaïb Chennani, qui l’a encadré et formé jusqu’en 1991. «Lors de la saison 1986-1987, j’ai intégré l’équipe nationale. En 1988, j’ai participé au tournoi arabo-africain, organisé à Alger et j’ai décroché la médaille d’or en saut de cheval. C’était ma première médaille au sein de l’équipe nationale, j’étais très heureux», raconte fièrement l’athlète.
Les compétitions se succédaient et Saber a représenté le Maroc au championnat arabe qui s’est déroulé au Koweït en 1989. Il a récolté deux médailles, une en or et l’ autre en argent. La première au saut de cheval et la deuxième en classement général par équipe. Ensuite, lors du championnat d’Afrique organisé à Alger en 1990, il a remporté trois médailles d’argent à la même discipline, au sol et à la barre fixe. «De 1991 jusqu’à 2001, j’avais comme entraîneur Ibrahim Barane. J’ai participé aux Jeux méditerranéens en Grèce et j’étais le 1er Marocain à avoir décroché une médaille en gymnastique lors de ces jeux, j’ai remporté une médaille d’argent au saut de cheval, j’étais très heureux, puisque le drapeau marocain s’est hissé dans ces lieux», confie Saber.
En 1992, il participe au championnat d’Afrique organisé à Casablanca et remporte plusieurs médailles : une médaille d’or par équipe, une médaille d’or en saut de cheval, une médaille d’or au sol et une dernière médaille d’or aux anneaux. En 1993, il participe aux Jeux méditerranéens organisés en France et remporte une médaille d’or au saut de cheval. L’année suivante, il prend part au championnat d’Afrique, qui s’est déroulé à Alger, et se distingue de nouveau en remportant deux médailles d’or au saut de cheval et au sol et une troisième en bronze dans le classement par équipe. «En 1997, j’étais pour la 1ère et unique fois, champion national au concours général. J’ai essayé de faire de mon mieux lors des compétitions internationales. Je me dépassais pour représenter mon pays, mais à l’échelon national, je ne brillais pas assez. Durant cette même année, j’ai commencé à avoir de sérieux problèmes avec quelques membres de la fédération. J’étais privé de la participation au championnat d’Afrique en Namibie. J’étais 5e lors des tests de classement et pourtant on m’a privé de défendre mon titre», souligne Saber. Aux jeux Panarabes, organisés en Jordanie en 1999, Khalid Saber représente le Maroc pour la dernière fois et remporte deux médailles d’argent au saut de cheval et par équipe.
En 2001, il met fin à sa carrière en gymnastique parce qu’il avait de sérieux problèmes au niveau du dos.
Par la suite, Saber décroche un diplôme de l’institut Moulay Rachid de la formation des cadres. Actuellement, il est fonctionnaire au ministère de la Jeunesse et des Sports, et il est à la disposition de la fédération royale marocaine de gymnastique.
«J’entraîne et j’encadre des jeunes gymnastes de 14 ans. Je leur inculque mon savoir-faire. J’essaie de leur apprendre les méthodes et les techniques pour la bonne pratique de ce sport», explique-t-il. Saber, comme le cas de ses camarades gymnastes, s’est lancé dans l’encadrement des jeunes pour assurer la relève dans ce sport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *