Pour le bonheur des mélomanes

Le coup d’envoi de la 4ème édition du Festival de musique de Casablanca sera donné aujourd’hui à 21h45 par un feu d’artifice animé par le Groupe F.  qui est une Formation dont les spectacles pyrotechniques ont conquis un public international allant de la Tour Eiffel aux cérémonies des Jeux olympiques d’Athènes, de Versailles à Dubaï, de Londres à Pékin. Ce jeudi 17 juillet, flammes, pétards et feux d’artifices  peupleront le ciel de Casablanca pour un spectacle d’une vingtaine de minutes conçu en hommage à la ville blanche et qui sera donné pour la première  fois  depuis l’esplanade de la préfecture de Ben M’sik. «Il s’agit d’une nouveauté qui s’inscrit dans la logique de Casa Music : s’étendre à tous les quartiers de Casablanca, s’inviter dans les rues de la ville et propager son caractère festif dans l’esprit de tous les casablancais pendant 4 jours», indiquent les organisateurs. Le concert d’ouverture est assuré par les rois du funk. «Earth, Wind and Fire Experience», groupe légendaire de Chicago donnera un concert exceptionnel à partir de 22h30 sur la scène de la corniche El Hank. Le groupe sera accompagné d’Al Mc Kay, guitariste de renom qui a participé à la légende d’Earth, Wind and Fire de 1973 à 1981 en tant que guitariste mais aussi en tant que compositeur. Le musicien accompagnera Earth, Wind and Fire Experience, avec son groupe «Al Mc Kay All Stars».  Cette première journée du festival sera aussi funky sur la scène Rachidi à partir de 22h grâce au groupe new-yorkais «Brooklyn Funk Essentials». La scène Sidi Bernoussi offre un melting-pot d’ambiances et de musiques marocaines, avec le jeune Rabeh Mariouri, passionné de musique amazighe populaire du rif, la chanteuse originaire du Sahara Rachida Talal et le chanteur Saïd Asmghor. Sur la scène Ben M’sik, l’ambiance est sous le signe du raï avec le Tangérois Cheb Ryan, la Casablancaise Cheba Maria et le Franco-algérien Cheb Najim. Par ailleurs, cette 4ème édition sera marquée par l’inauguration de trois nouvelles scènes dans la région de Casablanca. La scène de Mohammedia accueille lors de cette première journée du festival Chama El Maghribia et la chanteuse sahraouie Saïda Charaf. Sur la scène Tit Mélil de Médiouna, on verra Cheb Laarif et la star montante d’un raï teinté de fusion, Saïd Bey. Enfin, à Dar Bouazza, les spectateurs acclameront Itaab et Saïd Senhaji, la grande star du chaâbi. Ainsi les huit scènes du festival satisferont pendant les 4 jours du festival tous les goûts et caprices musicaux du public de Casablanca avec des centaines d’artistes nationaux et internationaux de renom. Parmi les moments forts du festival, on note le concert de Barry, suivi de «Sin Papeles», groupe espagnol de rock ska, vendredi 18 juillet à la scène corniche El Hank.  Les amoureux du reggae pourront apprécier le légendaire «Burning Spear» samedi 19 juillet à la scène Rachidi. Il sera question dimanche 20 juillet, de Myriam Faris à la scène Ben M’sik. Dès l’ouverture du festival, c’est tout Casablanca qui sera animée par l’énergie de  la fête et de la musique pour le grand bonheur des mélomanes.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *