Pour révéler de jeunes talents

Pour révéler de jeunes talents

Pour ceux qui veulent montrer leurs compétences dans le domaine de la réalisation d’un court ne dépassant pas 29 minutes, tourné en numérique, en 16 ou en 35 mm, c’est l’occasion avec le premier concours du court-métrage «Cinécoles». Destiné précisément aux élèves des instituts et écoles de cinéma au Maroc, ce concours est initié par le Festival international du film de Marrakech pour sa 10ème édition. Selon le communiqué de presse de la Fondation du Festival «les candidats doivent envoyer leurs travaux via leurs écoles et instituts sous forme de DVD, accompagnés d’un synopsis, une fiche artistique et technique, une note de réalisation ainsi que le curriculum vitae du réalisateur avant le 22 octobre 2010». En effet, la Fondation du FIFM compte à travers ce concours, mettre en place un espace de création cinématographique et d’insertion professionnelle au profit des cinéastes en herbe. Le concours de court – métrage est déclaré ouvert pour l’ensemble des écoles et instituts de cinéma du Royaume. S’agissant du jury de ce concours, il se compose principalement d’éminentes personnalités du domaine cinématographique. Il désignera les dix courts-métrages les plus créatifs. Les courts-métrages sélectionnés seront projetés durant la 10ème édition du Festival international du film de Marrakech. Le jury décernera un seul et unique grand prix pour le court-métrage gagnant en se basant sur les qualités cinématographiques et artistiques de l’œuvre et le savoir-faire de son réalisateur. Ce grand prix est doté d’un montant de 300.000 dirhams. «Cette somme demeurera dans sa totalité sous la gestion de la Fondation du FIFM et sera consacrée exclusivement à la réalisation d’un second court – métrage, qui devra être réalisé et achevé dans les trois ans qui suivent le palmarès», indique le communiqué de presse. La Fondation du Festival international du film de Marrakech soutiendra la réalisation de l’œuvre à travers un regard sur les étapes de l’écriture, de la réalisation et du montage. En effet, le concours «Cinécoles» s’assigne pour première vocation d’aider et de révéler de nouveaux talents du 7ème art. La 10ème édition du Festival international du film de Marrakech sera une véritable plate-forme d’échange entre professionnels et cinéastes en herbe, dans le but de créer des structures d’innovation et de réflexion cinématographique. Une véritable occasion pour présenter pour la première fois au Maroc, le cinéma d’écoles. La Fondation se réserve le plein droit de confier la dotation à un producteur qu’elle choisirait pour mener à bien le projet. Ce producteur devra fournir un budget détaillé du coût du film pour validation. « La Fondation du FIFM se chargera du contrat qui conclura les accords et le mode de fonctionnement entre les parties intéressées», ajoute la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *