Pour un développement durable

Pour un développement durable

Installations, images, tableaux et écrits… toutes les œuvres exposées à l’Espace Lydec à Casablanca jusqu’au 30 novembre transmettent des messages liés à l’environnement et à la sensibilisation quant à sa préservation. Il s’agit de l’exposition intitulée «Pour un développement durable», organisée par le délégataire casablancais et célébrant la Journée mondiale de l’environnement. Préserver les ressources naturelles, économiser l’énergie, réduire les déchets, penser aux générations futures, sont les quatre axes majeurs dévoilés lors de cette exposition. Elle s’articule autour de plusieurs modules entièrement construits avec des fenêtres de toutes sortes. «Cette exposition de sensibilisation  donne à voir l’étendue des dégâts que l’homme fait subir à son environnement avec ses nouveaux modes de consommation et l’urgence d’y remédier au plus vite en adoptant un comportement plus responsable à l’égard de sa planète et des générations à venir», a  souligné l’artiste Youssouf Amine Elalamy, créateur de l’ensemble des œuvres exposées.
À l’entrée de l’espace d’exposition, un module blanc immaculé fait l’apologie des énergies renouvelables offrant ainsi une alternative écologique aux énergies dites fossiles qui se consument à mesure qu’on les consomme et qui peuvent être très polluantes.  Dans la verrière, on peut aussi percevoir un vélo dont la roue arrière a été remplacée par une vanne en fonte. Ni polluant, ni gourmand en énergie, ce vélo invite le visiteur à économiser les ressources. «À  travers cette exposition, Lydec souhaite sensibiliser le grand public notamment les jeunes à la nécessité, voire l’urgence d’un vrai développement harmonieux juste et solidaire», a indiqué à ALM Abdellah Talib, directeur du développement durable.
Un autre module réalisé avec de larges fenêtres horizontales peintes en bleu rappelle la présence de cet aquarium géant que sont les mers et les océans. À proximité, l’image d’un arbre mordu à pleines dents dit toute la souffrance de nos forêts et pointe du doigt les coupes illégales et le déboisement abusif. Construit avec des cadres de fenêtres brûlés, brisés, ce module semble en garde contre la déforestation abusive. Semblable à une serre abritant de drôles de cultures, un autre module arbore derrière ses vitres toutes sortes de déchets informatiques. Empilés les uns sur les autres, les rebuts du monde technologique (disques durs, claviers, écrans, souris..) prennent l’apparence d’une montagne sur laquelle seuls deux animaux, devenus à leur tour de simples déchets, tentent vainement de survivre sous un nuage de sacs en plastique.
Ces modules interpellent d’emblée le visiteur et l’invitent à intégrer la notion de développement durable dans son comportement de tous les jours. L’un après l’autre, ils incitent les visiteurs à apprendre à vivre ensemble, à penser aux générations futures, réduire leurs déchets, éviter de polluer, de surconsommer, en optant dans la mesure du possible, pour les énergies renouvelables, voire non polluantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *