Prix Hassan II pour les manuscrits et documents

La ministre a rappelé les présents que cet événement représente une occasion qui symbolise «notre amour à notre pays et son histoire qui ont été toujours protégés sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui veuille à l’enrichissement de la mémoire de ce grand pays». La cérémonie a été marquée par la présence d’intellectuels, de chercheurs et hommes de lettres. 
Mohamed Rachid Iraki et Mohamed El Qadi ont remporté ex aequo le prix Hassan II pour les manuscrits et documents au titre de l’année 2008.
Rappelant que Mohamed Rachid Iraki a été récompensé pour un important lot de manuscrits d’un grand intérêt, notamment «Dala’il Al-Khayrat» (Signes des bienfaits). Quant à El Qadi, il s’est vu décerner ce prix pour une série de manuscrits d’une grande valeur dont «Majmouaât Nafiss», qui regroupe les réponses du Cheikh Abdelkader El Fassi à diverses questions. Par ailleurs, les trois prix d’encouragement ont été attribués à sept centres de différentes régions du Royaume. Ainsi, le 1er prix d’encouragement a été remis à Mohamed El Cadi (centre de Tétouan), Mohamed Rachid Iraki (centre de Fès), Mohamed Benali (centre d’Oujda), Salaheddine Naciri (centre d’Agadir), Farid Naciri (centre de Marrakech) et Hanan Maroussi (centre de Rabat). Le deuxième prix d’encouragement a été décerné à Mostapha Ghachi (centre de Tétouan), Leila Benarbia (centre de Fès), Skali Houssaini Fatima Zahra et Hbaba Iraki (centre d’Oujda), Mohamed Fadel Barakallah (centre de Laâyoune), Aicha Lasnani (centre d’Agadir), Loubna Skiti (centre de Marrakech) et Lakbira Hamdaoui (centre de Rabat). Le troisième prix d’encouragement a été attribué à Hassan Chafiî et Nadia Badrous (centre de Rabat), Hamza Naciri (centre de Marrakech), M.Ahmed Dhouzi (centre d’Agadir), Khadijatou Babaha (centre de Laâyoun), Sofia Iraki et Mohamed Bouhassoun (centre d’Oujda) et Mohamed Boukdidi et Mohamed Kharbaoui (centre de Tétouan). Dans une allocution à cette occasion, Touria Jabrane, ministre de la Culture, a souligné que son département veille à vérifier la précision des données contenues dans les manuscrits et la justesse de l’interprétation, ajoutant que la 32ème édition du Prix Hassan II se distingue par le nombre de manuscrits et de documents présentés (221 manuscrits et 119 documents). La ministre a, également, mis l’accent sur les particularités du manuscrit marocain et l’intérêt que celui-ci présente pour les chercheurs qui s’intéressent au patrimoine marocain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *