Quand la vague entraîne les Marocains

Quand la vague entraîne les Marocains

Debouts sur leurs planches et munis de leurs combinaisons, les pratiquants des  sports nautiques défient les vagues notamment en été. Ce sont des disciplines dont le nombre de pratiquants s’est considérablement multiplié. Actuellement, pratiquer des sports nautiques au Maroc ne relève plus du simple loisir. Des compétitions se déroulent dans plusieurs régions du Royaume durant toutes les périodes de l’année. Ainsi, les amateurs des divers sports nautiques cherchent de plus en plus à  entrer dans des compétitions nationales et internationales et à relever des challenges. Le surf, le ski nautique, le wakeboard ou encore le kitesurf sont parmi les disciplines des sports nautiques qui se pratiquent généralement de manière individuelle sur des plans d’eau naturels ou artificiels. Le nombre exact des pratiquants des sports nautiques au Maroc ne peut toutefois être calculé. Cette année, le choix s’est porté sur la ville de Rabat pour abriter le championnat  national de Jet-Ski «Jet Cup de Rabat», précisément  en mai dernier.  Des noms connus sur la scène y ont participé, comme Ezzahir Khalil, Yassine Ramdani, Abdelkhalek El Harim… et autres. C’était également l’occasion de rendre hommage à des grands riders nationaux. Cette compétition s’inscrit dans le cadre du Festival international nautique. Signalons que la plage de Rabat a été dotée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du premier et plus beau club de surf du Royaume. Aujourd’hui, le travail remarquable de fond entrepris par la Fédération royale marocaine de surf et de bodyboard (FRMSB) depuis quelques années a permis à ces disciplines de s’affirmer. Ce genre de disciplines est très sollicité à travers toutes les villes côtières du Royaume. Par conséquent, l’organisation par les Marocains de compétitions internationales au Maroc est devenue très appréciée par les fédérations étrangères. Les surfeurs se retrouvent dans plusieurs plages du Royaume. Ils se précipitent vers la mer, leur précieux bijou. L’enthousiasme de ces jeunes venus skier et surfer est communicatif.  Des dizaines de pratiquants ont décidé d’offrir leur-savoir faire et de leur expérience dans les championnats et des compétitions notamment à l’échelon national.
Le surf est un défi aux vagues. L’immense plaisir de la glisse est très fort. C’est une aventure amoureuse mais pleine de défis qui lie le surfeur  à jamais aux vagues. La pratique de cette discipline en masse a permis aux Marocains de se confronter à un niveau mondial de plus en plus puissant. L’élite marocaine a admirablement représenté les couleurs du pays en se battant jusqu’au bout, éliminant sur son passage les favoris dont le tenant du titre 2007 Silvano Lourenço. Il aura fallu au final 7 rounds et 39 séries pour voir le Portugais Manuel Centeno remporter cette étape et empocher ainsi 1600 euros ainsi que 2000 points qui lui ont permis d’être en tête du classement général et de remporter le titre de champion d’Europe 2008. Cinq Marocains en quarts de finale puis trois en demi-finales. Tout le monde avait misé sur la victoire certaine d’un Marocain mais ça sera pour une prochaine fois car le niveau est en nette progression et les erreurs du passé seront évitées. Les raiders Marocains paraissent plus sereins, plus murs et beaucoup plus expérimentés que lors des éditions précédentes.  Les compétitions des sports nautiques sont diverses. Les adeptes de ces disciplines ressentent la puissance de la vague et de la victoire. Mais est-ce que tout le monde arrive à pratiquer un sport nautique ?  La réponse de plusieurs spécialistes est relative. Dans ce sens, ça reste un sport d’élite dans la mesure où les équipements coûtent chers.  Ainsi, le surf reste le sport nautique le plus populaire. Il est exercé par la jeunesse marocaine, filles et garçons en été comme en hiver.   Le principal  avantage du surf est que les gens y prennent rapidement plaisir, par contre, la progression est plus longue et difficile.  L’engouement pour les sports nautiques est de plus en plus évident. Champion ou amateur, l’essentiel est qu’ils partagent le même plaisir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *