Quand les grands artistes enflamment la place Mohammed V

Quand les grands artistes enflamment la place Mohammed V

«Allah Ya Moulana», «Ya Bani Ensan», «Siniya»,  et «Fin Ghadi Biya Khoya»,  sont, entre autres, quelques  titres du concert qui a enchanté, pendant près de deux heures, les milliers de fans de Nass El Ghiwane, ce groupe mythique. Les mélomanes d’Al Hoceima et mais aussi de l’ensemble du Royaume, se sont donnés rendez-vous dans la magnifique place Mohammed V, pour assister, mercredi 29 juillet, à ce concert, l’un des moments forts de cette cinquième édition organisée sous le signe «Développement, proximité et dialogue». Nass El Ghiwane ont enflammé la scène de la place Mohammed V. «C’est la troisième fois que nous participons à ce merveilleux festival. Mais cette édition est spéciale parce qu’elle coïncide avec les dix ans de règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI», a déclaré à ALM Omar Sayed quelques minutes avant de monter sur scène. «Je suis très heureux d’être parmi ce beau public qui nous a toujours aimé», a-t-il poursuivi. Pour sa part, le directeur artistique du festival Abdessamad Bencherif a  affirmé que «cette manifestation se donne pour objectifs de contribuer au développement socio-économique et culturel de la région par le biais de la création d’espaces d’animation économique, artistique et sportive, favorisant une diversité culturelle porteuse et édifiante». Et d’ajouter : «Ce festival vise la promotion touristique de la région, la création d’un espace de distraction et de fête au profit des habitants d’Al Hoceima et ses nombreux visiteurs et la valorisation du rôle des MRE dans l’enrichissement de l’art et de la culture amazighs». Aussi, le jeune groupe Mazagan s’est produit lors de cette soirée. En croisant rythmes marocains et occidentaux, et en agrémentant leur musique de plusieurs tendances (rock, reggae, gnaoui, jazz, funk ou encore zouk), Mazagan délivre une fusion unique et originale.
Un Chaâbi-Groove qui mélange mélodie et énergie rythmique, et ce autour de textes (en darija, français et anglais) qui appellent au brassage culturel et la tolérance. «C’est la première fois que Mazagan participe à ce festival, j’espère que ce ne sera pas la dernière fois », a souhaité Mohamed Ali, bassiste du groupe à l’issue de son concert. Jeudi 30 juillet, le chanteur amazigh Khalid Izri a fait vibrer la scène de la place Mohammed V d’Al-Hoceima. Le rifain Izri, qui chante la mère, la patrie, la paix, la fraternité et la souffrance, s’est illustré lors de son concert en présentant à ses admirateurs les grands succès de son répertoire. La cinquième édition a connu la participation de  plusieurs vedettes arabes, tels que le maître de la chanson engagée Marcel Khalifa qui devait clôturer le festival dimanche 2 août. Ce grand artiste rencontré à l’aéroport de la ville d’Al Hoceima a déclaré à ALM: «Je suis venu depuis le Liban pour partager de bons moments avec le public rifain, c’est un public qui respecte beaucoup l’artiste». Et d’ajouter : «C’est la deuxième fois que je participe à ce festival et visite cette belle ville qui séduit tous ses visiteurs». Il est à mentionné que le chanteur libanais Khalifa est la star incontestée de cette manifestation. Et ce au même titre que la figure emblématique du raï Khaled dont le public au cours de son concert du 26 juillet  a répété toutes les chansons depuis « Bakhta », jusqu’à «Ya Mina».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *