Rachida Khalil, l’humour au féminin

Rachida Khalil, l’humour au féminin

Rachida Khalil est née en 1973 dans le village de Rchida isolé dans les montagnes du Rif au Maroc. À l’âge de 5 ans, Rachida Khalil a immigré en France avec sa famille. C’est à l’âge de 16 ans, qu’elle a décidé de suivre des cours de théâtre. Elle est aujourd’hui comédienne et auteur franco-marocaine. Très tôt déjà, cette enfant rebelle et passionnée de théâtre dévore les pièces de Molière, Shakespeare et Ionesco. En 1989, Ahmed Madani lui a proposé son premier rôle au théâtre dans «Big Bang Banlieue» et ensuite dans «Nous crèverons l’horizon». En 1993, elle a créé sa compagnie Shéhérazade et a organisé un festival d’humour à Mantes-la-Jolie. A partir de 1995, elle s’est lancée dans l’aventure du spectacle sur scène, elle a écrit et interprété son premier one-woman-show, «Sept chiennes de vie», au Théâtre de la Main d’Or à Paris et «Kholota» créé à l’Espace Landowski de Boulogne. En 1996, elle entre dans le monde du cinéma et joue son premier rôle dans le Long-métrage «Cent pour cent arabica» de Mohamed Zemmouri. Entre 1997 et 2003, elle a animé une série d’activités théâtrales à Mantes la Jolie, dont la création d’ateliers de théâtre ou l’organisation de festivals d’humour à l’attention des jeunes et des familles issues de l’immigration. En 2005, parrainée par l’acteur et humoriste français Guy Bedos qui a collaboré avec elle à l’écriture du scénario de la pièce de théâtre «La Vie rêvée de Fatna» mise en scène par Hélène Darche. Dans cette pièce, Rachida Khalil dresse le portrait croisé de trois femmes d’aujourd’hui, prisonnières de leur quotidien : Fatna, la tante restée au bled qui rêve d’une vie en France, Karima, qui veut devenir actrice et Sophie, la voisine de Mantes-la-Jolie. Cette pièce a eu un grand succès et tourné en France jusqu’à l’année 2008. En 2005, elle a adhéré à l’association française «Nuit Sos-Racisme» aux côtés de grands noms de la scène comique tels que Gad El Maleh, Smaïn ou Élie Semoun. Dans la même année, Rachida Khalil a tourné «Tous frais payés», une comédie réalisée par Aline Issermann aux côtés de d’Alexandra Lamy, Claudia Cardinale, et Jean Dujardin. En novembre 2005, elle est  invitée au Festival International du Film de Marrakech en tant qu’invitée spéciale. En 2006, elle est partie à la découverte d’un nouveau public pour une langue tournée de soixante représentations à travers la France, le Maroc, la Belgique et la Suisse devant plus de 70000 spectateurs. Dans la même année, elle s’est produite au «Festival Sépharade 2006» pour trois représentations au théâtre Outremont à Montréal. Ce célèbre festival vise à promouvoir la communauté Sépharade et le dialogue interculturel avec les cultures chrétienne et musulmane. Durant l’été 2006, elle a participé au court programme «Ensemble pour la diversité», diffusé sur la chaîne TF1. Son premier roman «Le sentier de l’ignorance», qui vient de paraître aux éditions Anne Carrière est inspiré de sa propre histoire. Elle y raconte son enfance au Maroc puis son adolescence à Mantes-la-Jolie et pousse une nouvelle fois un cri contre le poids des traditions.
Elle sera à nouveau sur scène en 2009 avec un spectacle intitulé «L’odyssée de ta race».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *