Rafik Boubker et Fatiha Redouane : «Nous entretenons une relation constructive»

Rafik Boubker et Fatiha Redouane : «Nous entretenons une relation constructive»

ALM : Racontez-nous comment s’est déroulée la première rencontre avec votre âme sœur?
Rafik Boubker : La première rencontre avec mon âme sœur, Fatiha Redouane, s’est faite dans un cadre professionnel. Mon épouse et moi sommes dans le même domaine. Nous avons participé durant cette période au Festival international du théâtre universitaire que la ville de Casablanca abrite chaque année. Notre amour a débuté dès le premier regard. Lorsqu’on s’est vus pour la première fois, nous avons ressenti qu’un échange naissait entre nous. Une sorte de fusion spirituelle qui a lié nos deux âmes sans que l’on s’en aperçoive. À ce moment, j’ai eu la conviction d’avoir trouvé la femme de ma vie. Sans avoir la moindre hésitation, je me suis dit que cette jeune fille sera ma femme un de ces jours. Ce sentiment était réciproque. Car au fond d’elle, Fatiha tenait à moi. Ainsi, on s’est connus, puis on s’est fixé des rencontres par la suite. Petit à petit, notre histoire a commencé. Au bout d’un an, la petite relation s’est développée. Nous avons eu la chance de travailler ensemble au sein du comité d’organisation du festival. Nous avions l’occasion de se voir tous les jours, cela a permis à notre relation de se consolider davantage.

Comment s’est faite la demande en mariage ?
En réalité, c’était un choix puisqu’on sortait ensemble pendant deux ans. Chacun de nous a eu le temps de connaître l’autre. De ce fait, c’était évident pour nous d’aborder l’idée du mariage. Ainsi après consentement, nous avons fini par tout planifier. Nous avons célébré notre union dans une ambiance familiale. Nous avons organisé une simple cérémonie à laquelle nos amis les plus intimes ont été conviés.

Cela fait des années que vous êtes mariés. Comment évaluez-vous votre relation ?
Nous entretenons une relation constructive. Elle est en même temps basée sur la coordination et la solidarité. Comme vous le savez, dans toute relation, il y a des hauts et des bas. Mais nous essayons toujours de dépasser les petits problèmes.

Après toutes ces années, avez-vous eu des enfants ?
Effectivement, notre relation a donné naissance à une petite fille. Nous lui avons choisi comme prénom Atika. Notre petit ange est âgé d’un an et des poussières. Malgré son jeune âge, Fatiha et moi remarquons qu’elle a beaucoup de talent. On sent dès maintenant qu’elle sera artiste.

Pouvez-vous nous parler des qualités de votre épouse ? Et qu’est-ce que vous appréciez chez elle ?
J’ai la chance d’avoir épousé une femme qui a beaucoup de qualités. Mon épouse est une femme passionnée, instruite, patiente, confiante, positive… je suis fasciné par sa persévérance. Outre notre petite famille et son travail comme responsable du département d’animation culturelle à Attijariwafa bank, elle prépare un Master en communication. Une autre qualité que j’apprécie chez mon épouse, c’est qu’elle encourage toujours notre fille.

Un dernier mot pour votre épouse.
J’aime ma femme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *