Ramadan des célébrités : Abderrahim Souiri passe le Ramadan à La Mecque

Ramadan des célébrités : Abderrahim Souiri passe le Ramadan à La Mecque

Quête interminable de salut et de paix interne. L’artiste Abderrahim Souiri perpétue une habitude un peu particulière. Tous les neuvième mois de l’hégire, Abderrahim Souiri se dirige vers La Mecque pour accomplir la Omra, une habitude qu’il a acquise du temps où ses parents étaient encore en vie. «Je passe toujours le Ramadan à La Mecque. C’est, pour moi, la meilleure façon d’acquérir le repos et la paix… J’en profite également pour remémorer de bons souvenirs et pour prier pour le salut de l’âme de mes parents», confie-t-il. Sur ces lieux saints, Souiri ne perd pas son temps. Il en profite au maximum pour faire le plus de bien possible et pour se rapprocher encore plus de Dieu : «Je veille durant toute la nuit pour faire des prières, des Tarawihes, Des Adkar, à lire le Saint Coran…». Il essaie de faire le vide dans sa tête et dans son esprit … «De revenir chez lui tout neuf» comme il dit. Pour lui, le jeûne du corps doit obligatoirement mener au jeûne du cœur, car le but de ce mois, c’est surtout le fait d’atteindre la chasteté et la piété. «Ramadan c’est un moment d’épreuves, une période d’examen, en quelque sorte, où il faut éviter les mauvaises choses, les paroles blessantes, les conflits». Côté travail, l’artiste effectue, actuellement, un voyage aux Pays-Bas où il chantera aux côtés de grands noms de la chanson internationale : «Cette année, je n’ai malheureusement passé que les 15 premiers jours du Ramadan à La Mecque… Je dois me rendre à Amsterdam pour animer une série de concerts à caractère spirituel organisés par le gouvernement hollandais au profit des musulmans des Pays-Bas». Tous ces voyages et tous ces déplacements font sûrement beaucoup de mécontents au sein de la famille de Abderrahim Souiri «Je manque de stabilité dans ma vie, ma sœur me reproche souvent mon absence de la maison… Heureusement que je ne suis pas marié. Si c’était le cas ça serait un véritable problème», confie-t-il dans un éclat de rire. Côté projets, le chanteur a prévu de sortir après le Ramadan un nouvel album qui contient des chansons andalouses et d’autres du Tarab pour satisfaire les exigences des adeptes de cet art. Cependant, Abderrahim Souiri a refusé de nous quitter sans donner un conseil précieux aux lecteurs d’ALM : «Le Ramadan dure jusqu’à la prière de l’Aïd El Fitr… Après cette prière, les anges prennent votre dossier pour le ramener au Tout-Puissant… C’est là qu’on fait les comptes, tout ce qu’on a fait de bien ou de mal est enregistré là… Alors essayez de profiter au maximum de ce mois, et Ramadan Mobarak Saïd».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *