Ramadan des célébrités : Fatima Tihihit, la raïssa de la maison

Ramadan des célébrités : Fatima Tihihit, la raïssa de la maison

La diva amazighe Fatima Banou, plus connue sous le nom de Fatima Tihihit, est une véritable Raïssa sur la scène comme à la maison. Que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur de sa maison, El Hajja Fatima est la parfaite incarnation d’un maestro finement attaché à régler les moindres petits détails. En parfaite femme au foyer, Fatima est très matinale. Elle se lève très tôt pour s’occuper de sa petite fille, Sanaâ, âgée de 2 ans et demi, lui donner son repas, changer ses couches… Et surtout satisfaire la curiosité et les caprices de ce petit être qui commence à peine de prononcer ses premiers mots.
Après ce rituel matinal, qui peut parfois prendre beaucoup de temps, Fatima entame une journée très chargée. Tout commence avec le grand ménage. Ensuite, Fatima se livre entièrement à sa passion : la cuisine. Là aussi, son deuxième talent d’artiste se confirme en matière de cuisine. «J’adore cuisiner le poisson et les chhiwats du bled», confie-t-elle à ALM.
Sa spécialité, c’est le pain à l’huile d’argan (El Batbout bzit argane) et la soupe d’avoine (Hsowa b’chîir) «Cette recette nécessite beaucoup de tomates, un peu de persil, un peu de coriandre, une goutte d’huile, du sel et du poivre. On laisse le tout mijoter, puis on ajoute de l’eau. Et dès que celle-ci commence à chauffer, on met l’avoine. Le secret de cette recette est de bien laisser cuire l’avoine pour obtenir une bonne soupe onctueuse», affirme-t-elle, en fin connaisseuse en la matière.      
Ramadan, pour elle, est le meilleur moment qui puisse exister dans l’année: «C’est un mois de piété, de recueillement et l’occasion de retourner vers son créateur». Fatima arrête le travail tout au long de ce mois sacré, même s’il lui arrive parfois de céder aux pressions des membres de sa troupe.
Après le f’tour, Fatima fait la prière d’Al ichaâ et des tarawih : «Malheureusement, je ne peux pas aller à la mosquée, parce que j’ai un bébé que je ne peux pas le laisser seul». Fatima passe ses soirées à regarder la télévision. «Je regarde spécialement la première chaîne. J’aime bien voir les invités de «F’tour Al Aoula», une émission qui rend hommage aux artistes et à leurs parcours», affirme-t-elle. L’artiste consacre aussi le mois de Ramadan à son envie de resserrer les liens avec sa famille. 
Côté projet ? Fatima  prépare un album contenant ses meilleures chansons.  Une reconnaissance, dit-elle, pour son public resté fidèle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *