Ramadan des célébrités : Merry Krimau s’engage dans les associations caritatives

Ramadan des célébrités : Merry Krimau s’engage dans les associations caritatives

Le Ramadan pour Abdelkrim Merry, est synonyme de piété et de solidarité. Depuis son retour au Maroc, il s’active dans le milieu associatif. Père de famille, il accompagne, chaque matin, son fils, Sabri, à l’école, avant d’entamer ses activités professionnelles. Un agenda chargé de rendez-vous, mais il n’est pas question d’oublier Sabri. Il va le chercher à midi à la sortie de l’école.
Pour le ftour, il est rare que Krimau le prenne chez lui. L’année dernière, à titre d’exemple, il n’a pris le ftour chez lui qu’une seule fois.  Pourquoi ? «Des associations et des organismes caritatifs, ainsi que des institutions font appel à moi, en ce mois sacré. Je prends mon ftour dans les hôpitaux avec un groupe de sportifs et d’artistes marocains pour partager quelques moments agréables avec les personnes malades», indique Krimau. Sa carrière de footballeur l’a éloigné de son pays durant de longues années. «Cela fait quatre ans que je suis au Maroc. Le fait que la famille soit autour de la table du ftour me manquait énormément. Ces odeurs que dégagent les plats succulents, l’ambiance conviviale,  l’aspect spirituel de ce mois sacré… Tout cela me manquait en France. J’aime voir la table du ftour garnie, mais cela ne veut pas dire que je suis très gourmand.  D’habitude, je prends un bol de harira et un peu de lait» confie-t-il. Cette année, Krimau a préféré passer le Ramadan auprès de sa famille. «Je suis du genre casanier. Je fais ma prière chez moi, sauf la 26 ème nuit du mois sacré où je me dirige vers la mosquée, comme c’est le cas de tous les fidèles. Le soir, je regarde télé, surtout les sitcoms où  se trouvent réunis des comédiens marocains qu’on aime beaucoup», indique-t-il. Et d’ajouter, «Durant toute l’année, Fahkreddine, Dolmy et moi participons à un championnat de football d’un bon nombre d’entreprises. En principe les rencontres sont organisées chaque samedi. Le championnat se poursuit même durant ce mois de Ramadan», tient-il à préciser.
Cela fait quatre ans que Krimau et El Hadaoui organisent un tournoi de football au mois de Ramadan, destiné aux jeunes de 13 à 18 ans au complexe Mohammed V. « On essaie, à travers cet événement sportif, d’inculquer aux jeunes notre savoir-faire en matière de football, sans oublier l’aspect attractif du jeu et de la compétition. A la fin du tournoi,  l’équipe gagnante reçoit toujours  des cadeaux pour la récompenser ses efforts», déclare Krimau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *