Ramadan des célébrités : Rachid El Ouali préfère se reposer

Ramadan des célébrités : Rachid El Ouali préfère se reposer

Le mois du Ramadan est synonyme de repos pour Rachid El Ouali. «Durant le mois sacré du Ramadan, je préfère me reposer surtout que cette année, je n’ai pas eu de répit avec le tournage de Lalla laâroussa», déclare- t-il à ALM avant d’ajouter «C’est l’occasion pour moi de faire un peu de bricolage dans la maison, de changer la décoration, mais aussi de faire du jardinage, choses que je n’ai pas toujours le temps de faire». Pour notre comédien, le Ramadan est l’occasion d’être en famille, de partager des moments de joie autour d’un bon ftour. «J’ai l’habitude, chaque année de me rendre avec ma femme et mes enfants chez mes parents pour le f’tour. Je ne peux pas concevoir un Ramadan sans rendre visite à mes parents».
Rachid El Ouali fait partie de ces gens qui sortent rarement durant le mois du Ramadan sauf lorsqu’il est invité par des amis. M. El Ouali ne cache pas tout de même qu’il aime faire du sport, histoire de se détendre et de se ressourcer. «Je vais souvent avec ma femme et mes enfants à Harhoura pour faire un peu de marche. J’aime aussi faire du vélo», affirme-t-il .
Le comédien avoue avoir un faible pour la harira et les chhiouates traditionnelles, telles que la chabakia et les crêpes : «La harira est succulente. Je peux en prendre trois, voire quatre bols. J’aime aussi les beignets aux sucres préparés par ma mère qui sont uniques et le poisson tout frais que certains pêcheurs me ramènent à la maison». 
Côté télévision, l’artiste n’a pas de programmes favoris. Comme la majorité des Marocains, il passe beaucoup de temps à faire du zapping entre les chaînes satellitaires à la recherche d’une émission intéressante. Il aime beaucoup les séries, mais pas trop les émissions humoristiques. S’agissant de ses projets professionnels, Rachid El Ouali commence à se diriger un peu plus vers la mise en scène ces derniers temps.
Après une expérience dans le court-métrage qui a été appréciée par les critiques, il pense se lancer dans d’autres projets similaires. Le court-métrage étant toujours la passerelle obligatoire vers le long-métrage, l’acteur favori de milliers de Marocains risque de se retrouver bientôt derrière la caméra et non devant. Une chose qui ne plairait certainement pas à ses fans habitués à le voir sur le petit et le grand écran.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *