Ramadan des célébrités : Salah Eddine Benmoussa : «Les sitcoms marocains ont évolué»

Ramadan des célébrités : Salah Eddine Benmoussa : «Les sitcoms marocains ont évolué»

Les premiers jours du Ramadan ont été très chargés pour l’acteur marocain Salah Eddine Benmoussa. Le tournage des derniers épisodes du sitcom «El Awni» ainsi que l’écriture d’une grande partie des synopsis de ce travail ont occupé la majeure partie de son temps. Très fier de son rendement durant le mois de Ramadan, Benmoussa ne cache pas sa satisfaction pour les travaux qui ont été présentés durant cette saison. «Les sitcoms de ce Ramadan sont largement mieux que ceux des années précédentes … J’ai remarqué qu’il y avait de nouveaux thèmes très intéressants», explique Benmoussa. Il ajoute également qu’avec la fin de ce tournage, beaucoup de choses vont lui manquer : «Dans ce sitcom, il y avait une ambiance très agréable, on a passé plus de 40 jours ensemble», confie-t-il à ALM. Depuis la fin du tournage d’«El Awni», Benmoussa dispose d’assez de temps pour s’adonner à sa passion favorite, la lecture. «Je lis souvent des journaux et des livres sur la littérature française, d’autres sur le théâtre … En ce moment, je suis en train de lire un écrit sur le théâtre… C’est le dernier ouvrage d’Abdellah Ben Chakroun», affirme-t-il. Mais ce qu’on ne sait pas, c’est que Benmoussa a un talent avéré pour l’écriture. Des scénarii, des synopsis et même des pièces de théâtre ont été enfantés par cette figure emblématique du théâtre et du cinéma marocain. «Je fais de l’écriture depuis très longtemps. J’ai écrit beaucoup de pièces théâtrales qui ont été interprétées dans les années70 comme «Bourass», «Le Jeu», «Al Maâjoun», «Le Manteau»…», rappelle-t-il.
Durant le soir, c’est une autre lecture qui prend la relève. Celle du Coran et des invocations. «J’essaie de profiter au maximum de ce mois pour me rapprocher le plus possible de mon créateur», confie-t-il. Pour lui, Ramadan est un moment de spiritualité et une excellente occasion pour resserrer les liens avec sa famille et ses amis. Benmoussa considère également ce mois comme «le moment idéal pour être en contact direct avec son public et pour recevoir les échos de ses travaux…».
En ce qui concerne son alimentation, Benmoussa n’est pas très gourmand, mais gourmet. Avec un goût très sélectif, l’artiste opte plutôt pour un f’tour léger composé d’un jus de fruits, d’un plat de poisson et de quelques dattes. «J’ai également une habitude un peu étrange durant le f’tour… Je ne peux pas me passer de manger du raisin», confie Benmoussa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *