«Ramadan me rappelle ma ville natale»

«Ramadan me rappelle ma ville natale»

ALM : Que représente pour vous le mois de Ramadan ?
Sanaâ Akroud : C’est le mois où les musulmans se rapprochent plus de Dieu par la prière et la charité. En cette occasion, nous nous intéressons plus aux valeurs spirituelles et nous négligeons le côté matériel. Le jeûne nous permet de vivre de grands moments de sérénité, de quiétude et de piété. Il nous permet aussi d’avoir plus de patience et de maîtrise de soi. Je prends toujours mes congés durant le Ramadan et j’en profite pour le passer parmi mes parents à Taroudant. C’est pourquoi, j’attends avec impatience ce mois pour renouer le contact mes avec amis d’enfance.

Suivez-vous le programme de télévision du mois de Ramadan ?
J’adore suivre les émissions et les spectacles du mois de Ramadan. Je suis assidûment le feuilleton égyptien « Al Andalib » (Le rossignol ) qui raconte la vie du chanteur égyptien Abdelhalim Hafid. C’est l’une des séries arabes les plus suivies et où l’acteur principal ressemble tellement au défunt chanteur que l’on ne peut qu’en être étonné. J’aime suivre aussi le feuilleton «La brigade» réalisé par Adil Fadili pour la RTM. Je viens de voir les téléfilms marocains «Rhimou» et «Al Kadia» que j’ai beaucoup appréciés. En général, le cinéma marocain commence à bouger grâce à de jeunes réalisateurs comme Nourredine Lakhmari, Nabil Ayouch et Adil Fadili. Mais je vous avoue franchement que les spectacles humoristiques m’ont encore déçue cette année. J’ai l’impression que les personnages de ces soi-disant séries  humoristiques sont en train de se moquer de nous.
C’est pourquoi il faut désormais penser à mieux contrôler ces produits. Cette année, la télévision a diffusé le téléfilm «Fakat lil Moutazaoujine» (Juste pour les couples) où je joue et dont le réalisateur est Hassan Benjelloun. Elle me passe aussi , quotidiennement, la série «Ahna Oualhih».

Comment passez-vous votre journée pendant le mois de Ramadan ? Pratiquez-vous un sport ?
Puisque je suis à Taroudant depuis les premiers jours de Ramadan, j’ai aidé ma mère à faire le grand ménage de la maison. Je ne sors pratiquement pas de la maison et je passe mon temps à cuisiner et faire des tâches ménagères. Je viens de faire la vaisselle et je ne peux vous cacher combien je suis heureuse d’aider ma mère. Je passe la plupart de mon temps à prier et à lire. Je regarde beaucoup la télévision, mais je n’ai pas assez de temps pour faire le sport.

Aimez-vous les friandises du mois de Ramadan ?
J’aime la Harira, je ne lui préfère aucun autre plat pendant le repas du F’tour. J’en prends beaucoup. Comme tous les Marocains, notre table comporte aussi la Chbakia, les crêpes traditionnelles, les œufs, les jus… J’aime manger les Briwates au poulet. Je raffole du poisson et j’en prépare presque tous les jours pour le F’tour.

Gardez-vous des souvenirs du mois de Ramadan ?
Je ne garde pas de souvenirs précis, mais Ramadan me rappelle ma ville natale Taroudant. C’est dans cette cité où j’ai passé les meilleurs moments de mon enfance et mon adolescence. A chaque fois que je rende visite à ma famille, je suis agréablement surprise par l’accueil des habitants de cette ville que j’aime par-dessus tout. Il m’arrive souvent d’être accostée dans les ruelles proches de ma maison par des voisins ou des inconnus. Ils n’hésitent pas à me témoigner toute leur sympathie et leur reconnaissance.
Cependant, ce qui m’attriste, c’est le fait de ne pas retrouver mes frères et sœurs chez nous à Taroudant. Aujourd’hui, mes parents sont seuls. Ce qui fait que j’ai la nostalgie de cette période où je m’amusais avec mes frères et sœurs. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *