«Ramadan me rappelle mon enfance»

«Ramadan me rappelle mon enfance»

ALM : Que représente pour vous le mois de Ramadan ?
Younès Megri : En plus de ses aspects de spiritualité et de recueillement, le mois de Ramadan est une occasion de se réunir en famille et entre amis. J’en garde toujours de bons souvenirs. Il me rappelle surtout mon enfance à Oujda. Mes grands-parents tenaient à ce que toute ma famille soit réunie autour de la table du ftour. C’est un ordre qu’on doit respecter pendant tout le mois de Ramadan. Nous prenions beaucoup de temps pour déguster la harira, les crêpes traditionnelles et les autres délices préparés spécialement pour Ramadan. Nous avions aussi l’habitude de prendre le repas de la rupture du jeûne tout en suivant le programme de la radio ou de la télévision.
Nos parents ont eu leur méthode pour nous encourager à jeûner. Ils nous faisaient croire que les enfants, eux aussi, étaient autorisés à jeûner jusqu’à midi.

Comment passez-vous votre journée pendant ce mois sacré ?
Je ne change pas mes habitudes pendant le mois de Ramadan. Je reste dynamique et matinal. Je prends mon café tout juste après le repas de Shour et je me mets à travailler jusqu’à 7 heures 30. Quand mon emploi de temps me le permet, je me rends tout juste après sur la plage pour pratiquer la natation,  comme en temps normal. Je retourne à la maison pour reprendre mon travail.
Actuellement, je suis en train de tourner un téléfilm, une saga en deux parties de Narjiss Najjar.

Est-ce que vous regardez la télévision pendant le mois de Ramadan ?
Personnellement, je regarde très peu les deux chaînes nationales. Je préfère plutôt les chaînes étrangères ; entre autres les chaînes françaises. Elles proposent des émissions intéressantes et variées.
Il n’empêche que j’ai pris l’habitude de regarder la télévision marocaine pendant le mois de Ramadan. Ses producteurs font preuve de bonne volonté et veulent  présenter de bons spectacles, mais le résultat n’est pas toujours bon. Je crois qu’il ne faut pas aller par quatre chemins. C’est très simple, le public, après une longue journée du jeûne, attend des spectacles légers et rigolo.

Qu’est-ce que vous avez  préparé pour ce mois de Ramadan ?
On m’a proposé de jouer dans les sitcoms, mais j’ai refusé. Je trouve que ces spectacles humoristiques ne sont pas mon genre. Je préfère plutôt les rôles dramatiques.
Je viens, tout récemment, de terminer un téléfilm intitulé : «Fakat lil moutazaoujine» «Uniquement pour les couples» et réalisé par Hassan Benjelloun. Il est au programme de ce mois sacré.

Est-ce que vous pratiquez le sport pendant le mois de Ramadan ?
Généralement, je fais beaucoup de sport en temps normal et je continue à le pratiquer même pendant le mois de Ramadan. 
La natation demeure mon sport préféré. Je la pratique depuis mon enfance et je trouve toujours le temps pour aller à la plage le matin et nager. Je fais, depuis quelque temps, de l’équitation pour le besoin de mes rôles. C’est une discipline que j’aime beaucoup et je la pratique quotidiennement.

Qu’est-ce que vous aimez manger pendant le mois de Ramadan ?
J’aime le poisson. J’en achète presque tous les jours puisque j’habite à proximité de la plage de Sidi Aâbid, à vingt km de Rabat, Je suis friand des gâteaux et des sucreries traditionnels qu’on prépare spécialement pour le mois de Ramadan. J’aime la Bassboussa. Lorsque j’étais penfant, ma mère préparait ce gâteau durant le mois de Ramadan. C’est une spécialité de la capitale de l’Oriental. Je tiens toujours que la Bassboussa soit sur la table du ftour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *