Rouijel Abderrahmane : «Plus de 250 enfants du monde lanceront un appel à la paix»

Rouijel Abderrahmane : «Plus de 250 enfants du monde lanceront un appel à la paix»

ALM : Quelles est la particularité de la 3ème édition du Festival international du folklore de l’enfant ?
Rouijel Abderrahmane : La ville de Salé et surtout son ancienne médina accueilleront plus de 250 enfants, venus des quatre coins du monde afin de lancer avec les enfants marocains provenant de différentes régions un appel international à la paix. Cette édition connaîtra la participation d’enfants représentant douze pays. J’en cite entre autres, la Lituanie, la Colombie, la Slovénie, la Georgie, l’Egypte, la  Turquie, Palestine, la Libye et l’Algérie.
Ces enfants qui ont accepté avec joie l’invitation de l’Association Bouregreg vont présenter devant le public marocain des spectacles où il est question de chants et danses folkloriques en costumes traditionnels inspirées des coutumes et des us typiques de chaque pays. Le thème choisi pour cette édition est «L’enfant de la paix». On a voulu que les enfants commencent à parler de la paix et en faire parler les autres. Ainsi, chaque enfant représentant son pays sera invité à lire son message de paix.

Quel est l’objectif de cet événement artistique ?
D’une part, Salé est négligée et il y a vraiment un manque terrible d’animation dans la ville. Pour combler ce manque, on a pensé à organiser cette manifestation. D’autre part, ce festival constitue pour les enfants une occasion  de former une remarquable et extraordinaire chaîne d’amitié, abolissant les frontières et l’entrave de la langues, tout en chantant et dansant pour la paix et pour l’enfance. Le socle identitaire de cet événement est la fusion des cultures marocaine, latino-américaine et européenne par et pour les enfants du monde. D’autre part, cet événement  va contribuer à préparer les enfants, marocains et du monde à assumer leurs responsabilités au sein de la société grâce à la participation culturelle  et artistique. Ce festival qui se consolide d’année en année se veut un véritable vecteur de sensibilisation pour plus de progrès en matière de protection et de promotion des droits de l’enfant, afin d’assurer à nos enfants et à ceux du monde entier; un monde digne d’eux.

Quels sont les moyens logistiques et techniques qu’a demandés l’organisation d’un tel événement ?
Nous disposons de moyens suffisants pour assurer à nos invités logement,  nourriture  et transport. Ces enfants seront logés dans le club scientifique de l’Association Bouregreg et à la Maison de l’enfant à Salé. En ce qui concerne le transport,  nous nous basons sur le scolaire. Ces moyens sont disponibles grâce au soutien des partenaires de l’Association Bouregreg. Je cite l’INDH, le ministère de la Jeunesse et des Sports, l’Entraide nationale, la préfecture de Salé, l’Agence de l’aménagement de Bouregreg , le Conseil de la ville, l’Association marocaine d’aide des enfants en situation précaire (AMESIP) entre autres. En ce qui concerne le budget du festival, il ne dépasse pas les 150.000 dirhams, en dehors des prestations offertes par nos partenaires. Il s’agit d’un important événement organisé avec un peu de moyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *