Saïd Hassbane : «La montre est pour moi synonyme de précision»

Saïd Hassbane : «La montre est pour moi synonyme de précision»

Le président du Conseil préfectoral du Grand Casablanca, Saïd Hassbane, considère la ponctualité comme l’une des clés de la réussite dans la vie. Il voit aussi dans la ponctualité une façon de se respecter et de respecter les autres. Pour être ponctuel, il est nécessaire de porter une montre. M. Hassbane porte une montre de marque Rolex. «La montre que je porte m’est très chère. C’est ma mère qui me l’a offerte lorsque j’ai obtenu mon Bac, en 1983», a confié M. Hassbane. Le président du Conseil préfectoral du Grand Casablanca, estime que la montre est un accessoire qui l’aide à organiser son temps et à être à l’heure mais aussi à avoir toujours conscience de l’importance de tous les instants de la vie quotidienne. «La montre affiche le temps et m’aide en conséquence à organiser mon emploi du temps. Le temps est dans la vie de sacré. La montre est pour moi synonyme de précision et d’organisation», fait savoir M. Hassbane. La fonction de président du Conseil préfectoral du Grand Casablanca exige de M. Hassbane beaucoup de rigueur. La montre est en quelque sorte un ami intime qui est toujours à ses côtés, pour lui rappeler l’importance du temps et aussi lui permettre de rester toujours ponctuel.
C’est en 1881, dans une petite ville de Bavière que naît Hans Wilsdorf, le fondateur de la marque Rolex. A l’âge de 19 ans, il quitte sa ville natale pour s’établir à la Chaux-de-Fonds où il est chargé de la correspondance en anglais et de travaux de bureau pour un exportateur de montres. Après trois années passées au service de cet exportateur, il part travailler à Londres en 1903, pour un autre importateur réputé. Implanté de plain pied dans le domaine du commerce horloger, Hans Wildorf fonde avec un associé Wilsdorf et Davis, une entreprise de commerce de montres en gros. Parallèlement, il signe la même année un contrat avec la firme Aegler, qui lui assure la distribution de montres du même nom en Angleterre. Ce n’est qu’en 1908 qu’il crée Rolex, sa propre marque de montres, abréviation d’horlogerie exquise. En 1910, pour contrer l’idée selon laquelle les bracelets-montres ne sont que des gadgets, M. Aegler fait contrôler ses montres officiellement par le service de contrôle des montres de Bienne et les mouvements passent une seconde épreuve auprès de l’observatoire de Kew, en Angleterre. Deux ans après la fin de la Première Guerre mondiale en 1920, Wilsdorf fonde la société Montre Rolex S.A, dont il est le seul propriétaire et directeur. Les mouvements sont désormais fabriqués à Bienne et leur montage, le contrôle et la vente sont effectués à Genève. Pour améliorer l’étanchéité de ses montres, Wilsdorf dépose un brevet en 1926, pour un boîtier à couronne vissée et un an plus tard, il met au poignet de la sténotypiste Mercedes Gleitze, la nouvelle Oyster. C’est avec cette montre qu’elle traversera la manche à la nage en 15 heures et 15 minutes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *