Saifeddine Elgharbaoui ou le bonheur de coacher autrui

Il est fondateur de l’académie internationale de coaching et de PNL «Programmation neuro-linguistique». Il est aussi  spécialisé dans le coaching et le développement personnel et créateur du concept des OPM (outils de la performance maximale). «Il s’agit de se dire : les gens ont besoin de quoi exactement? Mon métier consiste à aider les gens à atteindre leurs objectifs le plus rapidement possibles, avec beaucoup de plaisir et le moins de souffrance possible. Ce concept repose sur trois composantes : l’OPM personnel, time management, (la gestion des activités dans le temps) et enfin le leader chip tools», explique Saifeddine qui est également créateur du Club des gagnants. «Je voulais sortir de ce luxe coatching et essayer de le diffuser au sein d’un public plus large. Le club des gagnants est un espace où parents et enfants s’impliquent dans une logique de l’art de vivre. C’est un lieu qui aide les gens à découvrir ce qu’ils sont, ce qu’ils ont et ce qu’ils souhaitent réaliser comme projets et tout cela à travers des techniques basées sur la PNL et le développement personnel», explique Saifeddine surnommé par sa famille et ses amis «Le solutionneur des problèmes». Il se rappelle qu’au lycée, il était très sollicité par ses amis pour résoudre ou trouver une solution à un problème quelconque. «J’avais cette disposition, je dirais presque innée d’écouter les autres et d’essayer de les aider du mieux que je pouvais à résoudre leurs problèmes».
Enfant et adolescent, il adorait les jeux électroniques. Et avec l’aide de trois de ses amis, il avait réussi à inventer un petit bateau qui marchait à l’aide d’une télécommande. Saifeddine n’est pas seulement coaching, mais il est également musicien, chanteur et un véritable amoureux de la natation. «J’ai toujours adoré la musique et le chant. Je suis autodidacte. Je joue de l’orgue et adore  chanter Abdelhalim». De ses parents Mohamed et Zahra, il hérite les valeurs de l’écoute et de la disponibilité. «J’ai eu la chance d’avoir des parents très positifs. Mon père avait l’art de punir avec beaucoup de douceur et de sagesse. Quant à ma mère, elle n’a jamais levé la main sur moi. C’est important de naître dans une famille où l’art du coaching  intègre le mode de l’éducation. Des études aujourd’hui, prouvent que nous sommes programmés par notre environnement ; nos parents, les médias, l’école… quant au choix de notre identité. En terme de chiffre, nos parents nous programment malheureusement à la concurrence de  8000 mots négatifs et seulement 1300 mots positifs. Il s’agit d’une programmation neuro-linguistique», affirme Saifeddine. A l’âge de 12, ses parents se séparent. Et pourtant il parvient à traverser ce fleuve momentanément agité et réussit à se forger un chemin des plus lumineux. La séparation douloureuse de ses parents lui a permis de se découvrir et d’apprendre à être autonome. Il réussit ainsi à décrocher son Bac Sciences économies, majeure de sa promotion. Saifeddine est  aussi consultant formateur et conférencier. Il est spécialiste dans les domaines de  financial coaching, career coaching, business coaching, leadership coaching et le life coaching. En 2003, l’université d’Orléans lui remet un master finance et contrôle de gestion. En 2004, il obtient un certificat en PNL «Programmation neuro-linguistique» et en coaching du  Centre d’études et recherches en psychologie appliquée. La même année, il décroche de l’université d’Auvergne, un master comptabilité, contrôle & audit.
Saifeddine est également créateur du club d’Intelligence financière «Espace de jeux dédiés à l’apprentissage de la gestion des finances personnelles», membre de l’association canadienne de PNL. Il est actuellement en train de créer une école des affaires, un réseau regroupant des personnes qui seront amenées à réfléchir sur l’art de l’entrepreneuriat. Pour Saifeddine, vivre en société, c’est appendre à découvrir les autres et pour découvrir les autres, il faut commencer par se découvrir soi-même. «Un vrai coach doit savoir accompagner une personne pour atteindre son objectif, dans un temps bien limité», conclut Saifeddine. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *