Samira Bensaïd reçoit le Rabab d’or

Samira Bensaïd reçoit le Rabab d’or

Dix mille spectateurs ont assisté vendredi soir à la place «Al Matar» à Tétouan lors du festival «Voix de femmes», à la remise du prix «Rabab d’or» à la chanteuse Samira Bensaïd, par l’artiste Hassan Megri et Karima Benyaich, présidente de l’association «Voix de femmes».  A l’issue de cette distinction, la chanteuse marocaine a exprimé sa joie et sa fierté d’avoir reçu ce prix dans son pays natal. Rappelons que le «Rabab d’or» est attribué chaque année à un artiste pionnier dans la chanson moderne aux niveaux national, arabe et international, notant que c’est la première fois que cette distinction est accordée à une artiste. Dans une déclaration à la presse, la chanteuse a indiqué que cette récompense est de nature à lui donner plus de confiance pour poursuivre son action en matière de créativité. L’artiste a donné à cette occasion un concert au cours duquel elle a interprété plusieurs titres de son riche répertoire. Mosaïque de couleurs et de cultures, lieu de partage, d’ouverture et de tolérance chargé d’histoire, Tétouan a accueilli du 3 au 5 juillet la première édition de son festival «Voix de femmes». Placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette manifestation, organisée par l’Association «Voix de femmes» de Tétouan, autour du thème «Voix de femmes, voies du futur», a été un hommage à toutes les femmes de Tétouan, connues et méconnues ayant œuvré inlassablement pour l’essor de leur ville, tout en préservant son authenticité et son identité plurielle. Elles ont emprunté diverses voies pour porter le message du respect de l’autre dans sa dimension culturelle, différente et si proche à la fois. Et c’est à travers les femmes tétouanaises, qu’un hommage avait été rendu à toutes les femmes marocaines qui, fermement attachées à leurs valeurs et leurs origines, ont si bien su allier tradition et modernité. Avec un programme culturel riche et varié, «Voix de femme» a célébré la créativité féminine à travers ses multiples facettes et a décliné son savoir-faire à travers toutes ses formes d’expression, tels que l’art plastique, l’art de la table, la musique, la broderie, l’orfèvrerie, le chant, etc. De grandes figures de la scène artistique nationale et internationale ont réussi à séduire un public nombreux, venu applaudir et encourager ses artistes. Il s’agit entre autres de Majda Roumi, Enzo Enzo, Samira Bensaïd, Khansae, Nabila Amaan, Amparanoïa, etc. Ville des poètes, «fille de Grenade», ou encore «petite sœur de Fès», les appellations pour désigner Tétouan, la capitale du Nord, témoignent du patrimoine culturel et de la richesse de l’histoire que s’est constituée la colombe blanche au fil des siècles.
Carrefour multi-civilisationnel, cette ville porte en elle les influences des peuples qui s’y sont succédé et qu’elle a su si jalousement préserver. La plus hispano-mauresque des villes marocaines a su préserver son âme andalouse. Sa médina, classée patrimoine mondial par l’UNESCO en 1997, attire toujours autant de touristes nationaux qu’étrangers à la recherche du passé. Ses nombreux musées et théâtres, ses bibliothèques en font un lieu privilégié en tant que destination touristique culturelle. Son emplacement géographique, sa proximité des principales stations balnéaires sont un atout supplémentaire pour le développement de la région. Présidée par Mme Karima Benyaich, l’Association «Voix de femmes» vise à fédérer les forces vives de Tétouan autour d’un projet générateur d’actions en faveur du développement durable, porteur des valeurs d’ouverture, de dialogue et d’échanges interculturels. Hormis l’organisation de ce festival, l’Association tend à créer des espaces culturels pérennes et réhabiliter les hauts lieux culturels de Tétouan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *