Scrabble : forme-moi un mot !

Lorsqu’on se retrouve devant la page d’accueil du site du jeu Scrabble, une question attire notre attention : « Savez-vous quel est votre point commun avec Mel Gibson, Keanu Reeves, Joan Collins et la reine Elizabeth II ? ». « Vous jouez tous à un jeu qui est commercialisé dans 121 pays à travers le monde», lit-on juste après. Scrabble est aujourd’hui le jeu de lettres le plus connu. De l’Amérique jusqu’en Europe en passant par l’Afrique et l’Asie, Scrabble continue à attirer les adeptes de soixante-dix ans après sa création. L’histoire de Scrabble remonte aux années trente lorsque l’Amérique subissait de plein fouet les effets de la crise économique de 1929. C’est un architecte américain, Alfred Mosher Butts, qui a conçu la première version du jeu initialement appelé Lexico. Il se jouait sans plateau. Les joueurs marquaient des points en fonction de la longueur des mots qu’ils avaient formés. Les mots qui utilisaient des lettres peu fréquentes recevaient un bonus. Butts calcula la répartition et la valeur de chaque lettre de l’alphabet en décortiquant avec soin la première page du New York Times. En 1933, il demanda un brevet pour Lexico, mais sa demande a été refusée. De même, lorsqu’il le proposa à deux fabricants de jeu, Parker Brothers et Milton Bradley. Ils lui ont répondu par un refus. En 1938, la popularité des mots croisés inspirera Butts qui développa son jeu en lui créant un plateau. Lexico devint New Anagrams, Alph, Criss-Cross puis Criss-Crosswords. Ce fut la naissance du Scrabble tel que nous le connaissons. Ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale qu’il sera appelé Scrabble. Plusieurs caractéristiques du jeu original de Butts ont cependant été conservées, tels que le plateau de 15 cases sur 1 et les chevalets de 7 lettres. La répartition et la valeur des lettres (en anglais), quant à eux, n’ont pas changé depuis 1938. Le Scrabble est un jeu qui se pratique à deux, trois ou quatre joueurs. Ce jeu se compose d’un plateau, cent lettres et deux jokers ou lettres blanches. Avant de commencer une partie de Scrabble, les joueurs doivent retourner les lettres sur la table. Chacun tire une lettre, le joueur qui a la lettre la plus proche du A commence. Si des joueurs tirent la même lettre, ils recommencent l’opération. Si un joueur tire un joker, il pioche une autre lettre. Les lettres utilisées pour ce tirage au sort initial sont ensuite retournées sur la table. Chaque joueur pioche alors sept lettres une à une, en les cachant à la vue de son adversaire. Le premier joueur forme un mot de deux lettres au moins et le place sur la grille. Ce mot peut être placé horizontalement ou verticalement et une de ses lettres doit recouvrir la case centrale. Comme tous les mots joués au Scrabble, il doit être lisible de gauche à droite ou de haut en bas. Quand il a posé son mot, le joueur annonce à haute voix le total des points qu’il rapporte. Une lettre ou un mot posé sur la grille ne peut jamais être repris. Ensuite le joueur prend au hasard autant de lettres qu’il en a placé, de manière à avoir à nouveau sept lettres en main.  Le second joueur, pour former un nouveau mot, ajoute une ou plusieurs lettres à celles déjà placées sur la grille. Les lettres posées lors d’un coup doivent être placées sur une même ligne horizontale ou verticale. Un nouveau mot doit être placé parallèlement ou perpendiculairement à un mot déjà placé sur la grille et les mots supplémentaires formés simultanément doivent aussi être valables. Un mot déjà placé peut être prolongé d’une ou de plusieurs lettres, dans un sens, dans l’autre ou dans les deux. Les jokers, de valeur nulle, peuvent être utilisés en remplacement de n’importe quelle lettre. Lorsqu’un joueur utilise un joker, il y inscrit la lettre qu’il représente, maintenue comme telle jusqu’à la fin de la partie. Si un joueur estime qu’un mot placé par son adversaire est erroné, il doit dire « JE CONTESTE » avant que l’adversaire n’ait pioché de nouvelles lettres. Si le contestataire a raison, le fautif reprend ses lettres et perd son tour. La partie s’arrête lorsqu’un joueur n’a plus de lettres et qu’il n’en reste plus à piocher. Ce joueur ajoute à son score le total de la valeur des lettres restant à son adversaire et ce dernier retranche ce même total de son score. La partie peut aussi s’arrêter par blocage, les joueurs ne pouvant plus placer aucune lettre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *