Sefrou, un paradis au pied du Moyen Atlas

Sefrou, un paradis au pied du Moyen Atlas

Gênés par le bruit des grandes villes et en quête d’un lieu où beauté rime avec quiétude, la ville de Sefrou est faite pour vous. Il s’agit d’une petite ville blanche au pied du Moyen Atlas. Elle est à mi-chemin entre Fès et Ifrane. À 28 kilomètres seulement de la capitale spirituelle du Royaume, Sefrou est traversée par un fleuve qui s’appelle Oued Agay. Elle est connue par sa fameuse cascade qui reste un endroit touristique. Ce n’est pas les lacs qui manquent à cette ville. Par leur abondance, ils offrent aux visiteurs une balade inoubliable. Sefrou est l’une des plus anciennes villes du Maroc. Elle a tour à tour vu se succéder les communautés juives et arabes et survécu à l’invasion des Vandales. Les habitants conservent une certaine fierté de cette période mouvementée et un certain bonheur d’avoir hérité de ce qui est décrit comme un véritable paradis dans les guides touristiques. Le nom de la ville trouve son origine dans la tribu qui occupait au début de l’ère islamique les parages de l’oued Aggai et de la rivière qui porte aujourd’hui le nom d’oued el Yhoudi. C’est la tribu berbère des Ahel Sefrou.
Sefrou est une ville typique du Moyen Atlas, avec un climat montagnard assez doux au printemps et des sites fabuleux : fontaines, cascades, forêts et montagnes. Les potentialités sont énormes. Les plaisirs montagnards de Sefrou sont réservés pour les week-ends et les grandes occasions. De Fès, les grands taxis relient Sefrou en 20 minute. A Sefrou, tous les chemins mènent au souk et au vieux quartier juif dont les portes impressionnantes sont encore intactes. Le Mellah, cœur de la vieille ville, au sud de l’actuelle médina, avec qui elle est séparée par l’Oued Aggai, abrite la Zaouia de Sidi Lahcen Ben Ahmed, un saint du 18e siècle. Le marché s’anime tous les jeudis, où on trouve de tout, légumes, fruits, viandes…etc. Sefrou est une ville de légende, de mausolées et de saints, de fontaines et de sources surtout la source miraculeuse de Lalla Rekia, source censée guérir la folie, située à la sortie de la ville, à l’Ouest. Les Sefrouis, qui sont fiers de leur ville, n’hésitent pas à inviter le premier venu au café et même à la maison. Tous les chauffeurs de grands taxis qui rallient la ville à partir de Fès, mettent un point d’honneur à présenter au visiteur Bab Mekam, la porte d’entrée, expliquant que leur cité a été fondée avant la Médina de Fès pourtant vieille de huit siècles. Quant aux promenades dans la ville, elles se font généralement l’après-midi, le long du boulevard Mohammed V.  Sefrou est un jardin connu par sa culture de cerisiers. En effet, cette ville se distingue par le festival de la fête des cerises (ou Moussem de Heb Lemlouk). Au début du mois de juin de chaque année, et ce depuis 1920, plusieurs organismes veillent et participent à l’organisation de ce moussem. Durant trois jours, Sefrou devient un lieu de danse, de chants et de défilés et surtout pour la selection de «la Reine des Cerises», Celle-ci est sélectionnée parmi les plus belles filles candidates. En parallèle, plusieurs activités sportives et culturelles sont organisées à cette occasion. Maintenant que vous connaissez la ville de Sefrou, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *