Sidi Bouzid : Bienvenue au grand bleu

Sidi Bouzid : Bienvenue au grand bleu

Si vous êtes de passage à El Jadida, vous entendrez certainement parler de la plage de Sidi Bouzid. C’est inévitable et plusieurs finissent par succomber à l’appel de la curiosité comme ce jeune professeur d’informatique, Rachid Taghiti. «A mon arrivée à El Jadida, en compagnie de mes copains, je ne connaissais pas encore Sidi Bouzid. Mais on nous a beaucoup recommandé de ne pas manquer l’occasion d’y aller. Alors on a pris la voiture pour découvrir cette plage», raconte-t-il. Il faut être motorisé sinon prendre un bus ou un taxi pour arriver à destination. La plage de Sidi Bouzid se trouve à trois kilomètres du centre-ville. Loin du trafic routier et du vacarme habituel des villes, cette cité balnéaire profite de la distance pour s’offrir le calme absolu d’un village. Et cela en fait de plus en plus une destination privilégiée de tous les visiteurs d’ El Jadida.
«La mer prend la forme d’un demi-cercle et n’est pas du tout polluée», décrit Rachid, qui est immédiatement tombé sous le charme de cette plage tranquille et propre. Ce sont d’ailleurs les deux premières caractéristiques qui font la renommée de Sidi Bouzid. Il ne faut pas oublier que cette plage est classée Pavillon bleu, chaque année. En terme plus clair, c’est la meilleure note pour les plages aux niveaux qualité, propreté et services.
Au sable fin et blond et à l’eau claire s’ajoutent, aussi, de meilleures infrastructures. Parole d’estivant : «Tout autour, il y a des petits chalets, des villas, des restaurants et des snacks d’où mes copains et moi achetions, le plus souvent, des sandwichs. Les prix sont abordables, puisque nous pouvions déjeuner à 20DH chacun», affirme Rachid.
Il y a tout, il faut juste un petit programme. Rachid et ses copains, qui passaient leur nuit à El Jadida, se sont donc organisés pour profiter au maximum de leur séjour, une quinzaine de jours. Alors, comme le veut le dicton marocain «se réveiller tôt vaut de l’or», ils étaient debout à 8h (tôt en période de vacances !), pour prendre leur petit déjeuner et sauter dans leur voiture, parasol et serviettes sous les bras. «On s’était mis d’accord de profiter de la plage au moins de 11h à 16h, au moment où il fait le plus chaud. Vous savez, la baignade est extraordinaire même si l’eau est vraiment très glacée !» s’exclame Rachid. On résiste difficilement à cette eau si fraîche et c’est peut-être l’unique inconvénient que vous évoqueront ceux qui ont été à la plage de Sidi Bouzid.
Ne soyez pas pour autant frileux et osez des petites baignades en toute sécurité, puisque la plage est très surveillée. C’est ce que Rachid et ses copains ont fait en optant pour des baignades saccadées, mais très «succulentes», à la suite desquelles des bains de soleil s’imposent pour un bronzage mérité. «Vers 13h, on allait manger et puis, parfois, on décidait de rester au-delà de 16h pour profiter de la corniche», confie ce jeune professeur. Eh oui, à Sidi Bouzid, il y a la plage, mais aussi la corniche qui fait également la célébrité de cette localité.
On s’y balade et on y prend du bon temps. Il y a des restaurants et des cafés dont les terrasses donnent l’occasion d’admirer le panorama. Vous pouvez en profiter pour contempler le coucher du soleil, comme le font bon nombre d’estivants. La nuit tombée à Sidi Bouzid commence la vie nocturne. On ne dort pas d’aussi tôt, car lorsqu’on ne se baigne pas, on passe de belles soirées sur la corniche. Parole de Rachid qui en garde de très bons souvenirs.
Alors, la plage de Sidi Bouzid ne vous a-t-elle pas encore séduit ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *