Sidi R’bat : Un petit paradis entre mer et désert

A une quarantaine de kilomètres au sud d’Agadir, Sidi R’bat est un site exceptionnel de force et de beauté avec sa plage de sable fin de près de 7 kilomètres en plein cœur du parc national de Souss-Massa. Le joli village de pêcheurs de Sidi R’bat se place dans un décor de désert de pierres et de dunes. Le climat y est agréable durant toute l’année. C’est là, entre mer et désert qu’est venue se nicher un grand hôtel bâti sur un terrain de six hectares pour offrir à ses hôtes calme et sérénité. Cette très belle maison d’hôtes est posée majestueusement sur une dune qui domine l’immense plage de Sidi R’bat.
L’architecture typique du sud marocain avec ses couleurs ocre-rouge se fondent à merveille à ce paysage incroyable, sans dénoter de la beauté d’une nature sauvage et omniprésente. Les nombreuses combinaisons de Tadellakt, chaux colorée briquettes de Marrakech, Zellidge de Fès confèrent à chaque chambre sa propre personnalité, ses couleurs. Le décor est tout simplement envoûtant Sur le côté gauche, une haute falaise cache le petit village de pêcheurs. L’hôtel dispose de deux magnifiques restaurants au bord de la mer pour offrir aux estivants des déjeuners et des dîners avec des menus gourmets composés de plats marocains.
Délicatesse des mets, chaleur de l’accueil, confort et esthétisme des lieux sauront vous charmer. Durant votre séjour, baignade, surf, beach-volley, pêche et pétanque sont au programme. Une fois là-bas, vous pourrez découvrir le parc national de Souss-Massa où se côtoient flamants roses, mésanges bleues, grues cendrées et sarcelles marbrées. L’estuaire de l’oued Massa est un lieu idéal d’étape ou de résidence pour la gent ailée, avec ses salines, ses roselières, ses bancs de sable et ses broussailles.
Au sol s’ébattent les échassiers, grouses et grues, cailles, tourterelles et autres passereaux tandis que dans le ciel tournent busards et balbuzards. Mangouste, chacal, gazelle, sanglier y sont présents également Ce site est mondialement connu grâce à la dernière présence de population d’ibis chauves. S’étendant sur une superficie de 34.000 hectares, il se distingue par la richesse de sa faune et de sa flore. Seul un tiers du parc est ouvert au public. Nul doute, la magie du lieu réside dans la lutte que se livre cet espace vert avec la progression du désert, le tout au bord de l’océan. Un endroit incroyable pour tous les amoureux de la nature et des sites préservés, la faune et la flore vous offriront de belles heures d’observation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *