Sortir

Exposition Inshallah : Le Maroc 1996-2006

L’Institut Cervantes de Fès organise une exposition photographique sous le titre : Inshallah : le Maroc 1996-2006, le vernissage aura lieu dans la  salle d’expositions de l’Institut le 20 septembre 2007 à 20.30 h. L’exposition se compose de 54 oeuvres de l’artiste Alfred Cáliz réalisées entre 1996 et 2006. Inshallah offre un essai photographique développé presque littérairement qui traverse le Maroc contemporain, fondamentalement urbain, où le métissage culturel devient visible dans la vie en commun de la tradition arabe et l’influence de la culture occidentale. Alfredo Cáliz est un photographe free-lance, spécialisé aux travaux de l’édition, un collaborateur habituel du journal "el País Semanal" et de la revue "Marie Claire". Pour cette exposition produite par la Fondation Trois Culture il a sélectionné des oeuvres de ses voyages au Maroc.

L’exposition restera ouverte au public
de 9h00 à 14h00 jusqu’au 14 octobre 2007.



Trio allegro, musique de chambre

La pianiste Christine Fonlupt qui a commencé une carrière en musique de chambre, avec le Quatuor des arts et de grands artistes français, va se tourner vers le monde du théâtre à la comédie française et à l’opéra Bastille, aujourd’hui elle directrice de l’Académie musicale de catalogne et du festival des Nuits musicales catalanes. Les deux autres membres du trio sont Arnaud Lehman, violoniste, a son actif des diplômes du CNSM de Paris et au conservatoire supérieur de Genève, et il a déjà joué comme soliste chambriste à travers le monde aux cotés des grands musiciens européens, il partage la direction artistique du festival de la musique de chambre de Perpignan. Et enfin le médaillé d’or de clarinette du CNR de Limoges, et premier prix de perfectionnement du CNR de Paris, Olivier Pierre Vergnaud. Un piano,un violon et une clarinette vont émerveiller les spectateurs avec des œuvres majeurs de musique de chambre : Katchaturian,Stravinsky,Schuman….

Mardi 16 octobre à 20h30-au théâtre 121
de l’institut français – Casablanca


Musique Qalandar express

Chants d’amour des cavalier mystique, une musique qui rappelle le défunt Nusrat Khan, ici la formation Badila, réuni deux traditions musicales orientales ; en l’occurrence indienne et arabo-persane. Le percussionniste et éthnomusicologue Bastien Lagatta, l’axe de l’ensemble Badila, composé de musiciens issus de tradition différentes, ainsi qu’une danseuse soufie, l’ensemble Badila met en scène une musique de rêve, exceptionnelle, qui traverse les frontières géo-culturelles. Badila crée une alchimie, une culture musicale issue d’un imaginaire orientaliste dans lequel les influences de l’islam soufi, de l’hindouisme et de diverses traditions populaires, une musique qui véhicule l’envie de la paix, de l’humanisme,qui nous émmène dans le labyrinthe de la spiritualité. Un projet porteur d’espoir Qalandar Express, un voyage vers l’essence de la poésie mystique,et des transes de la dernière danse de l’Orient, un hommage à la joie et à l’amour.

Vendredi 5 et samedi 6 octobre à 21h au
Théatre 121 à l’institut français Casablanca

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *