Style d’été : «J’opte pour le blanc et le bleu pour mes collections d’été»

Style d’été : «J’opte pour le blanc et le bleu pour mes collections d’été»

La place Kamra d’Assilah a abrité, samedi 31 juillet, le défilé de mode «Alouan Assilah 2010» du styliste Othman Chentouf. Très connu en Catalogne, ce styliste zaïlachi a présenté ses nouvelles collections où se rencontrent les deux cultures: celle de son pays d’origine le Maroc et celle de son pays d’accueil l’Espagne. «Mes nouvelles collections d’été 2010 portent ma propre empreinte, qui me distingue d’autres stylistes en Catalogne, où je vis il y a treize ans. Elles comportent des modèles pour hommes et femmes. J’ai essayé d’innover et apporter quelque chose de nouveau à travers ces nouvelles collections. Mais je suis fidèle à mon style, qui demeure très influencé par la couture traditionnelle marocaine», déclare à ALM Othman Chentouf. Ce jeune styliste modéliste a reconnu avoir présenté, lors de ce défilé, plusieurs dizaines de modèles aux différentes couleurs. «J’ai opté dans la plupart de mes nouveaux modèles pour les couleurs de ma ville natale : le blanc et le bleu», confie Othman Chentouf. Natif d’Assilah, ce dernier a organisé pour la troisième fois un défilé de mode dans sa ville natale. Il a débuté sa carrière dans la couture traditionnelle. Il a réussi à se faire un nom à Assilah. «J’ai pu avoir parmi mes clients un certain nombre de touristes étrangers qui venaient en visite à Assilah. J’ai eu l’idée ensuite de créer des ensembles (chemises et pantalons) à l’aide des sacs de «Kaleb sukar» (Pain de sucre). Son tissu en toile, qui portait des lettres en arabe, a beaucoup plu à mes clients étrangers», se souvient Othman Chentouf. Le jeune styliste zaïlachi poursuit que : «je me suis lié d’amitié avec quelques clients espagnols qui étaient, eux-mêmes, des stylistes modélistes très réputés dans la ville de Barcelone», en faisant remarquer que «je leur ai rendu visite à Barcelone en réponse à leur invitation. Ils m’ont conseillé d’y rester et d’essayer de me lancer dans la haute couture. J’ai réussi grâce à leur appui à me convertir à la couture moderne. J’ai voulu exploiter mes connaissances en couture traditionnelle marocaine dans mes créations destinées surtout aux clients espagnols».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *