Tanger : La fête du cinéma méditerranéen

Tanger : La fête du cinéma méditerranéen

Le cinéma Roxy a abrité, le lundi 25 juin, la cérémonie d’inauguration du 5ème festival du court métrage méditerranéen de Tanger. Cette manifestation, qui connaît la participation de 17 pays du Bassin méditerranéen, s’est déroulée en présence du directeur général du Centre cinématographique marocain (CCM), Nourredine Saïl, du wali de la région Tanger- Tétouan, Mohamed Hassad ainsi que du maire de la ville de Tanger, Dahmane Darhame.
«Ce 5ème festival se distingue de ceux des précédentes années par son chiffre qui lui donne plus d’assurance et de continuité. C’est un chiffre, selon nos traditions marocaines, symboliquement fort», a déclaré M. Saïl à ALM avant de poursuivre que le festival est aussi marqué par les grands préparatifs et l’ambition de Tanger de devenir «la capitale mondiale en organisant l’Exposition universelle de 2012».
M. Saïl a indiqué que «ce 5ème festival se distingue aussi par le choix de ces quelque 42 films, de grande qualité et qui sont officiellement en compétition, et un panorama de 47 courts métrages marocains», faisant remarquer que cet événement a toujours été considéré comme une fête autour du cinéma méditerranéen. «C’est pourquoi nous invitons les habitants à faire part à ces festivités par la projection des films dans des lieux publics».
Le représentant du ministre de la Communication, Saïd Sihida, a tenu à saluer «l’initiative de programmer des projections dans des quartiers, les places de la ville ainsi que des établissements publics, permettant ainsi à la population marocaine de découvrir les nouveautés aussi bien du cinéma marocain que méditerranéen», a-t-il souligné. Et d’ajouter que «ce festival est la meilleure opportunité pour l’échange d’expériences, de la coopération et du travail collectif pour l’enrichissement de la culture humanitaire et le renforcement du rôle et de l’impact du court métrage sur le cinéma dans les pays méditerranéens».
Le président du jury et réalisateur palestinien, Michel Khleifi, a déclaré à ALM que «ce type de festival contribue à atteindre l’objectif escompté d’une seule culture méditerranéenne pour tous les pays méditerranéens». Il a également tenu à exprimer sa fascination pour la ville du Détroit qui est considérée comme «le meilleur endroit pour abriter d’importantes manifestations et au niveau international».
Les autres membres du jury sont la productrice turque, Sibel Voskay, la comédienne marocaine Khadija Assad, son époux le comédien marocain, Aziz Saadallah, le cinéaste sénégalais, Ben Diogave Béye, le réalisateur marocain, Charaf-Eddine Anbary ainsi que l’artiste-peintre marocain, Saâd Hassani. 
La cérémonie inaugurale du festival  a connu la projection du film italien «La voix humaine» de Roberto Rossellini, produit en 1948. Notons qu’en plus des projections des films, qui ont lieu en grande partie au cinéma Roxy et la cinémathèque de Tanger, le programme comporte des activités parallèles, des colloques et des tables rondes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *