Traditions ramadanesques : Zagora : Un Ramadan calme en pleine oasis

Traditions ramadanesques : Zagora : Un Ramadan calme en pleine oasis

Ramadan à Zagora, à la différence de beaucoup de villes du Royaume, se fête en calme. Au sud du Royaume dans la vallée de Drâa, ce mois sacré est synonyme de prières, de recueillement, de méditation mais aussi de fêtes et de repas abondants. Le souk de la région connaît cependant, une grande affluence, partout vous apercevez des étals d’épices, opulents, parfumés, hauts en couleur.
Pour la préparation du f’tour, les femmes passent la journée entière à cuisiner la harira, beghrirs, Chebbakia, ou malouis que l’on déguste avec du miel. Les Sahraouis du côté de Zagora font un pain farci bien spécial qu’on appelle «khobz chahma» et aussi du pain farci à la viande, de format plat et rond. Sur la table du f’tour, les dattes et le lait constituent deux éléments indispensables. Le f’tour peut être servi à l’intérieur de la maison mais aussi sur les terrasses ou les «tarahbites» surtout en été. Cette «légère» collation permet d’attendre le vrai dîner qui se prend tard dans la nuit. S’il reste un peu de place dans votre ventre, vous pouvez grignoter des dattes farcies qui accompagneront à merveille un thé à la menthe. Une fois le jeûne rompu, les Sahraouis hommes et femmes, se dirigent vers les mosquées. Pour accomplir leurs obligations spirituelles. Après les taraouihs, certaines familles  préfèrent veiller ensemble pendant la nuit. Une occasion de resserrer les liens familiaux. D’autres jeunes hommes dans les cafés de l’avenue Mohammed V savourent l’air frais de l’un de ses merveilleux jardins à proximité des dunes.
Plus tard, vers minuit viendra le repas nourrissant et copieux. On cuisine toujours trop, pour pouvoir partager avec ses voisins et donner aux pauvres.
Selon les désirs de chaque famille, le dîner peut être composé d’un tajine, du couscous ou  des brochettes accompagnées du fameux pain «tafarnout» ou «Afarnou», du berbère pain du four qui est le pain quotidien du Souss du Haut-Atlas et de la région de Zagora.
Pour le shour au Sahara, certains peuvent se contenter de quelques recettes légères comme un verre de lait avec des dattes, d’autres préfèrent du pain farci à la viande. Zagora fête son Ramadan dans une atmosphère modeste et joyeuse d’où le charme et la magie de l’oasis. 
Durant les derniers jours de ce mois sacré, les femmes commencent les préparatifs de l’Aid Al Fitr. C’est le grand nettoyage de la maison, la préparation des gâteaux sans oublier de mettre du henné noir pour se faire belles. Pour les enfants, c’est l’occasion de s’habiller de vêtements neufs. Les femmes et les hommes, quant à eux, veillent à porter leurs costumes traditionnel, les Talahaftes et babouches rouges pour les femmes, les djellabas et babouches rouges ou jaunes pour les hommes. Sans oublier les accessoires et les bijoux y afférant et qu’on ne porte qu’à l’occasion des moussems ou dans les fêtes de mariage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *