Trois films marocains au Festival du cinéma africain de Montréal

Les 20ème Journées du Cinéma africain et créole, se dérouleront à Montréal du 15 au 24 avril 2004. A l’affiche, et entre autres films représentant l’Afrique, trois films marocains. Il s’agit de «Bandis», premier long-métrage de Saïd Naciri et des court-métrages «Balcon Atlantico» de Mohammed Chrif Tribek et Hicham Falah ainsi que «Faux pas» de Lahcen Zinoun. Des films qui font partie des 38 fictions (dont 17 longs métrages), et 84 documentaires et 11 films d’animation prévus dans le cadre de ce festival. Pays africains et créoles mais aussi pays européens et le Canada y sont en lice.
Organisé chaque année par “Vues d’Afrique”, cette manifestation est une occasion d’échanges entre professionnels. Ce festival, unique en son genre, en Amérique du Nord pour avoir imposé l’image africaine et créole dans cette partie du globe, consacre cette année un hommage spécial au Burkina Fasso.
Ce spécial Burkina doit également célébrer vingt ans de jumelage de « Vues d’Afrique » avec le prestigieux FESPACO (festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou). Il sera marqué par la projection de plus d’une quarantaine de films. D’après les organisateurs de cette manifestation, il s’agit là d’un éclairage particulier pour faire connaître le Burkina Fasso aux Québécois. Le cinéma tunisien sera de son côté représenté par deux oeuvres de Taïb Louhichi : « La danse du vent » (2003) et « L’ombre de la terre » (1982) primé lors de la première édition de « Vues d’Afrique » en 1985.
Le 24 avril 10 prix seront décernés aux vainqueurs. Une façon, et comme l’a souligné Gérard Le Chêne, directeur général de cet événement, de donner un ballon d’oxygène économique aux réalisateurs qui ont besoin de fonds pour continuer à faire des films.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *