Trois Marocains primés à Paris

Trois Marocains primés à Paris

Dimanche 4 avril, trois personnalités marocaines seront primées par la Société académique « Arts-Sciences-Lettres » (ASL), dont le siège est situé dans la capitale française, Paris. A cette occasion, une grande fête sera ainsi organisée par cette instance couronnée par l’Académie française. Environ une cinquantaine de personnalités, venues des quatre coins du monde, vont se voir décerner un prix en reconnaissance de « leurs talents émérites et à la place privilégiée qu’ils occupent dans les domaines des arts et des sciences », explique Mohamed Berryane El Ouazzani, délégué pour le Maroc de la société académique « Arts-Sciences-Lettres ».
Les trois Marocains primés, cette année, sait le professeur Mohamed Ben Omar, le cardiologue qui, avec son équipe, a posé la première fois au Maroc, trois valves cardiaques « Pace Maker », à un jeune garçon. Ce fut en 1982. Le professeur Ben Omar recevra la Grande Médaille de Vermeil.
Abdellatif Zine, l’artiste plasticien et créateur des manifestations artistiques post-modernistes, aujourd’hui mondialement connues, (Trans-art, Music-art, Sport-art) recevra, pour sa part, la Médaille d’Or. Le peintre et critique d’art, Abdelmajid Hannaoui, estime que Zine « est un artiste exceptionnel qui, après des études à l’Ecole des beaux arts à Casablanca et à Paris, n’a cessé d’oeuvrer pour se forger une identité en surbrillance ».
Enfin, Saïd Chraïbi, recevra dimanche la médaille d’argent. Saïd Chraïbi, né le 2 février 1951 à Marrakech, est considéré comme l’un des plus grands joueurs de luth au Maroc. « Il découvre Al Oud à l’âge de 13 ans, et ne se séparera plus de cet instrument qui le conduira sur la scène internationale, en soliste, en orchestre, ou comme accompagnateur des plus grandes voix du monde arabe. Les oeuvres qu’il compose sont le prolongement de la tradition, l’aboutissement d’une recherche et d’un travail sur des modes très anciens arabo-andalous, turques ou perses ».
Ces Marocains ne sont pas les premiers à être primés par la société académique ASL. L’année dernière, l’artistepeintre Chaïbia Tallal a reçu la médaille d’Or et le docteur Mohamed Sijilmassi, la Grande Médaille de Vermeil.
Arts-Sciences-Lettres est une société académique d’éducation et d’encouragement, couronnée par l’Académie française. Elle regroupe des personnes des arts (peintres, sculpteurs, musiciens), des sciences (médecins, avocats, hommes d’église…) et des lettres (poètes, écrivains, romanciers, philosophes…).
Quant à Mohamed Berryane El Ouazzani, il a déclaré que « cette année, les dossiers de 16 candidats Marocains ont été déposés ». La Haute commission de la récompense, qui s’est réunie en janvier et février derniers, a tranché en faveur des trois candidats précités.
El Ouazzani, qui représente la Société académique ASL, non seulement au Maroc, mais également en Algérie et en Tunisie, précise qu’un écrivain Algérien et une artiste tunisienne seront également primés cette année. Notons qu’avant la désignation d’El Ouazzani comme délégué de la Société académique pour le Maghreb, cette dernière passait par les services culturels des ambassades de France dans les pays Maghrébins.
Mohamed Berryane El Ouazzani est à la tête d’un important groupe de société (le groupe Berryane) qui opère dans plusieurs secteurs, notamment le conseil financier, l’assurance et la production télévisée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *