Un havre de fraîcheur au Sahara

Un havre de fraîcheur au Sahara

La plage de Laâyoune est située au bord de l’Atlantique, à 500 km au sud d’Agadir, sur la route menant à Dakhla. Cette plage s’inscrit dans la continuité de la plage de Foum El Oued et longe le rivage jusqu’au port d’El Marsa. La plage est bordée, par endroits, par des falaises qui, conjuguées aux vents qui balayent le site, la rendent propice aux sports nautiques. Le paysage est tout à fait époustouflant. Avec une côte maritime magnifique, où s’étend une centaine de kilomètres de plages vierges immenses, chaque année, les amateurs de sports nautiques et de pêche se donnent rendez-vous pour assouvir leur soif de loisirs.
La province de Laâyoune regorge de sites touristiques, comme la corniche de Foum El Oued, Sakia El Hamra (Oued), les lacs salés (Sebkhat) de Tazgha étalé sur plus de 600 km2, ceux de Tah et d’Oum Debaâ, la cascade d’Oum Debaâ, les plages de Tarfaya, les falaises d’Ahfir, les bandes de dunes de sable à Laâyoune, Tarfaya et Ahfir. Autre exemple : la lagune de Khnefis – Naila, située à 26 kilomètres du centre d’Akhfanir, représente un intérêt biologique et écologique des plus importants, car c’est un axe principal de migration des oiseaux. C’est sur ce site que font escale les flamants roses.
Laâyoune-Sakia El Hamra, c’est aussi et avant tout, pour certains, la découverte d’un paradis nommé désert. La région détient, d’ailleurs, un patrimoine culturel très riche qui s’inspire entièrement de la vie des nomades. En outre,la province comprend également des sites archéologiques dont on peut citer, à titre d’exemple, le monument de Casamar érigé en 1884 par Mc Kenzie, le Cap Jupy à Tarfaya, le monument de St Exupéry marquant l’époque de l’aéropostale dans cette région.
Durant leur séjour,les estivants ne peuvent que tomber sous le charme de la ville ocre de Laâyoune. Ils y trouveront des quartiers et avenues commerciales comme Boucraâ, Rkiba, Skikima ou Souk Jmaï, et de kissariat de boutiques présentant les produits traditionnels : melhfa, deraâ, produits de beauté … De la place centrale, bordée d’échoppes d’artisans bijoutiers, s’élèvent plusieurs bâtiments conçus dans un style moderne respectant l’architecture saharienne classique ; alors que dans la partie basse de la ville, le vieux quartier, avec sa Cathédrale et son vieux Parador, témoigne du passé espagnol.
Le folklore du Sahara alliant les danses à des rythmes musicaux est, en lui-même, une invitation au voyage. Les coutumes vestimentaires, la poésie, les cérémonies de la célébration du mariage, l’élevage des dromadaires, l’artisanat, ne laissent aucun des visiteurs venus du monde entier insensibles au charme d’une région exceptionnelle. La proximité de la région des Iles Canaries et de la ville d’Agadir lui offre d’autres avantages indéniables, dont elle a le droit d’en profiter. Le port et l’aéroport de Laâyoune assurent l’accès à la région et donc contribuent essentiellement dans le développement touristique de cette province. C’est grâce d’ailleurs à ces infrastructures que des manifestations ont élu domicile dans cette région. Les Rallyes et les semaines culturelles , économiques et touristiques viennent, de manière ponctuelle, animer la région.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *