Un hommage à la chanson, la musique et la danse marocaines

Un hommage à la chanson, la musique et la danse marocaines

La ville ismaélienne accueille jusqu’au 9 août la 3ème édition du festival «Voix sons et danses». Initié cette année par l’Association Festival de Meknès nouvellement constituée, cet événement se veut «une manifestation à la hauteur de la prestigieuse histoire de Meknès et de l’art purement marocain, tous styles confondus», a déclaré à ALM Leila El Baâj, présidente de ladite association ajoutant que «le festival est avant tout un hommage à l’artiste marocain et à la musique marocaine». Les festivaliers dont les résidents marocains à l’étranger en vacances à Meknès auront à découvrir les plus beaux morceaux de l’art musical marocain et écouter les meilleurs interprètes marocains de la chanson folklorique, classique ou moderne, indiquent les organisateurs. Au programme du festival une palette d’artistes marocains, constitués de musiciens, de troupes folkloriques, de danseurs, de cantatrices et de chanteurs modernes et classiques. On cite les chanteuses de musique classique marocaine, Oumnia Abou Amal et Nadia Ayyoub.
Les musiques, andalouse, gharnatie et malhoune, seront respectivement représentées par les artistes Jamal Eddine Allal, Mohamed Chaâbane, et Omar Haddouch et l’association Kasbat Hadrach. Le programme du festival comporte également des artistes de la musique urbaine tels que le groupe de rap H Kayn, le groupe de musique fusion Dar Dmana, et les artistes Mehdi et k-libre. Parmi les troupes de musique traditionnelle on note  Khamlia, Gadra de Goulmim, le maallem gnaoui Majid Bakkas, et la troupe d’Ahidous d’Anfgou.
Ainsi les sites les plus prestigieux de la capitale ismaïlienne abriteront les différents concerts et spectacles du festival, notamment la célèbre place Lahdim, un des plus célèbres monuments historiques du Maroc, Qobat Soufara, l’esplanade située au cœur même de la Casbah impériale du Sultan Moulay Ismaïl, Sahrij Souani, jouxtant le Palais Lamhancha, Jnane Benhlima et le splendide bassin de l’Agdal, en plus de la place Agora récemment édifiée. Par ailleurs il est à noter que l’ouverture du festival a eu lieu le 25 juillet. En guise de contribution de la ville de Meknès aux festivités organisées durant l’année 2008 à travers le Royaume pour fêter l’histoire du Maroc, l’association Festival de Meknès, en partenariat avec l’Association 1200ème anniversaire de la fondation de Fès, avait organisé du 25 au  28 juillet 2008 à Qobat Assoufara quatre symphonies musicales, celle du désert avec Rachid Ragragui, la berbère Avec Dammou, l’andalouse avec Sanae El Amri et la judéo-andalouse. Rappelons que les deux précédentes éditions du festival de Meknès ont été organisées par le centre Tariq Ibn Zayad. «Pour l’organisation de cette troisième édition du festival de Meknès, le  centre Tariq Ibn Zayad a passé le flambeau à l’association du Festival de Meknès (AFM) récemment constituée pour que les Meknassis adhèrent à l’organisation et s’approprient par eux-mêmes le festival», conclut Mme Baâj.


Les moments forts du festival


Place Lahdim : 20h30
1er août : Classique marocain avec  Oumnia Abou Amal
2 août : Nadia Ayyoub et
Hommage à Gharbaoui  
3 août :  Andaloussi Avec Jamal Eddine Allal
4 août : Gharnati avec Mohamed  Chaâbane
Malhoune avec Omar Haddouch et association Kasbat Hadrach
Sahrij Souani : 20h30
6 août : H Kayn
7 août : Dar Dmana
8 août : Faris Rays
Mehdi  k- libre
9 août : Hadda Ouakki et Abdellah Zahraoui
Omar Boutmazzought

Agora : 19h00
2 août : Khamlia
3 août : Gadra de Goulmim
4 août : Majid Bakkas
5 août : Ahidous d’Anfgou

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *