Un jeu de lettres bien de chez nous

Je me souviens d’une époque où l’émission «Des chiffres et des Lettres», aminée par Patrice Laffont, était à la maison notre rendez-vous quotidien incontournable. Cette émission de France 2, transmise sur nos écrans par la chaîne française TV5, était le seul programme télé qui pouvait alors réunir toute la famille. C’était là le commencement de mon intérêt pour les jeux de lettres bien que je comprenais à peine quelques mots. On y jouait souvent moi et mon frère en utilisant les lettres du jeu de société Scrabble. C’était à la fois amusant et instructif.
Durant cette même période où j’ai découvert un autre jeu de lettre. Un jeu purement marocain. Certains l’appellent «Jamad» qui signifie objet, d’autres préfèrent le nommer «Fruits et Légumes». C’était le seul jeu qu’on pouvait jouer à l’école sans s’attirer de problèmes. Les jeux de cartes étaient prohibés. Si on nous surprenait avec un jeu de cartes dans le cartable, c’était la punition qui nous attendait.
Pour jouer à ce jeu, il faut entre deux et six joueurs, voire plus. Les participants ont le choix de jouer en solo ou de former des équipes. Avant de commencer une partie, chaque joueur doit tracer sur une feuille un tableau se formant de plusieurs colonnes. La première colonne du tableau est consacrée à la lettre. Les autres colonnes sont destinées à diverses catégories de mots : noms propres, objets, métiers, villes, pays, fruits, légumes…etc. Cette liste varie selon le choix et les préférences des joueurs. On précède ensuite à un tirage au sort pour désigner la première lettre. Les joueurs doivent former des mots commençant par cette lettre. Une fois le temps écoulé, chaque joueur annonce les mots qu’il a formés. Chaque mot vaut un point. Mais si des joueurs forment le même mot, ils n’obtiennent pas de score. Ce qui implique que les joueurs doivent opter pour les mots rares. Ainsi, ils ont plus de chance d’obtenir des points. La partie se termine lorsque toutes les lettres de l’alphabet ont été utilisées. On compte ainsi le nombre de points et le joueur ou l’équipe ayant marqué le grand nombre de points l’emporte. Chaque joueur a le droit de contester lorsqu’il juge qu’un mot est erroné. S’il s’avère que le mot n’est pas correct, le fautif perd un point. Et si un joueur annonce un mot que les autres jugent compliqué, ils peuvent lui demander son orthographe. S’il a écrit le mot de façon incorrecte, le mot est rejeté. Le joueur perd là encore un point. Généralement, c’est en arabe qu’on pratique ce jeu. Toutefois, il arrive qu’on choisisse la langue de Molière. Les règles du jeu ne changent pas, mais il y a quelques petites modifications qui concernent les catégories de mots. La liste devient plus longue.
On ajoute la colonne comme l’adverbe ou encore l’adjectif.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *