Un Marocain à Hollywood

Un Marocain à Hollywood

Le public marocain l’a découvert en 2000 dans « Marrakech Express », aux côtés de l’une des actrices les plus en vue de l’industrie du show-biz, Kate Winslet en l’occurrence, dont le succès du film « Titanic », mythique histoire d’amour, entrée dans les annales du cinéma mondiale et dont elle a partagé la vedette avec Leonardo Di Caprio, a été retentissant de part le monde. Tous ceux qui ont regardé ce film à l’époque se demandaient qui était ce jeune acteur. Son nom est Saïd Taghmaoui que rien ne prédestinait pourtant à devenir ce qu’il est actuellement, c’est-à-dire, star du show-biz mondial. Longtemps, ce jeune Marocain né à Aulnay-sous-Bois, grosse ville de banlieue ouvrière a incarné le rôle du beur. C’est d’ailleurs ce rôle qui l’a révélé au public dans « La Haine», film qu’il a d’ailleurs co-écrit avec Mathieu Kassovitz, réalisateur.
Le film, malgré le succès et les prix qu’il a remportés, ne donnera pas beaucoup satisfaction au jeune acteur qui aspirait à mieux. Le cinéma français est encore trop bourgeois pour ce jeune issu de l’immigration. Le cliché victimisant des étrangers vivant en France et trouvant toutes les peines du monde à joindre les deux bouts ne correspondait pas à sa vision des choses. Lui veut des vrais rôles, et, à l’instar de Rochdy Zem, Ali Bouajilah et Sami Naceri, il se battra pour obtenir des personnages variés, dans des films plutôt divertissants. Après cette première expérience, le jeune acteur a dû refuser plusieurs propositions, préférant se consacrer à sa propre culture. Lui qui a quitté l’école très jeune, presque analphabète », comme il n’hésite pas à le dire, devient vite polyglotte avec pas moins de quatre langues maîtrisées, le Français et l’Arabe, bien sûr, l’Anglais, clé du succès outre-atlantique et l’Italien. Vite, Saïd Taghmaoui a compris que le cinéma français ne lui donnera pas beaucoup d’occasions de s’épanouir. Il s’est donc retourné vers le cinéma américain.
Au pays de l’Oncle Sam, ses choix n’ont toujours pas été moralement défendables. Dans « Marrakech Express », il a joué l’amoureux lâche et dans « Three King », il a incarné le rôle d’un soldat irakien. En parallèle, il joue dans le film à grand succès de Nabil Ayouch, « Ali Zaoua » et qui lui a permis de se remarquer dans plusieurs festivals. Un succès qu’il rencontrera également dans des petites productions indépendantes, intrigantes et intéressantes : «Nationale 7 » et « La Taule». Dans la première, il interprète un rôle de composition : un homo handicapé. Depuis le temps qu’il est devant la caméra, il recherchait son vrai premier rôle. Une production dans laquelle il sera la seule vedette. Patient, il sait que son heure viendra. Tôt ou tard.

Biographie

Bio express :
Né le 19 juillet 73, à Villepinte
(Nord-Est de Paris)
9 frères et soeurs
Ancien champion de boxe
Parle français, anglais, italien et arabe

Filmographie
2003 – Wanted de Brad Mirman
2003 – Hidalgo de Joe Johnston
2003 – La Verite Sur Charlie
de Jonathan Demme 2002 – Entre Chiens Et Loups
2001 – The Good Thief de Neil Jordan
2001 – Confession D’un Dragueur
2001 – Absolument Fabuleux
2001 – Room To Rent
2001 – Le Petit Poucet de Olivier Dahan
2001 – Gamer
2001 – Ali Zaoua, Prince De La Rue
2000 – La Taule
2000 – Nationale 7 de Jean-pierre Sinapi
1999 – Les Rois Du Desert de David O. Russell
1998 – Marrakech Express
1997 – Go For Gold !
1997 – Les Fantomes Du Samedi Soir de Olivier Dahan
1996 – Heroine de Gérard Krawczyk
1995 – La Haine de Mathieu Kassovitz
1994 – Frères de Olivier Dahan

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *