Une ambition partagée pour Casablanca

Une ambition partagée pour Casablanca

«Quel avenir pour Casablanca ?» C’est à cette question qu’un panel de ministres, patrons d’entreprise, hommes d’affaires, responsables de départements ministériels et représentants des autorités locales, tenteront de répondre le jeudi 9 février à la wilaya de Casablanca en présence du Premier ministre Driss Jettou. A cette réflexion seront ainsi associés Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport et par ailleurs député de Sebata, Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Economie, Adil Douiri, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Taoufiq Hejira, ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, entre autres. «L’objectif est de définir les grandes lignes du programme d’action qui permettra de positionner la capitale économique du Royaume en métropole-phare de l’Afrique et du Maghreb», explique Hamid Benlafdil, directeur du Centre régional d’investissement de Casablanca. Cette «réunion de travail élargie» tournera autour de trois axes. Le premier se charge de définir les moteurs de croissance de l’économie casablancaise. Quatre secteurs hautement stratégiques ont ainsi été relevés à savoir la déclinaison territoriale du plan Emergence, stratégie industrielle nationale pour les années à venir, la vision touristique à l’horizon 2012, la politique des grands chantiers et le développement de niches à dimension régionale. Le second axe autour auquel tourneront les exposés des participants concerne la mise en exergue des fragilités de la métropole où les bidonvilles, la mendicité, le chômage sont de nombreuses facettes de la pauvreté où vivent des centaines de milliers d’habitants de Casablanca sont appelés à disparaître en vue de la mise en place d’un « nouvel équilibre social», selon le directeur du CRI.  Le troisième axe à l’ordre du jour se rapporte à la problématique de l’urbanisme. Deux exposés sont ainsi prévus. Celui de Taoufik Hejira et de Fouzia Imensar, directrice de l’Agence urbaine de Casablanca. «Les participants auront ainsi fait le tour du développement de Casablanca, à commencer par les opportunités, en passant par les contraintes et en dressant un tableau global des moyens mis à leur disposition pour réussir ce pari de faire de la métropole, la plus grande ville du Maghreb, une destination d’affaires et de tourisme de premier choix», souligne Hamid Benlafdil.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *