Une large mobilisation en faveur des Marocains résidant à l’étranger

Avec ses quelque 3.300.000 ressortissants, la Communauté marocaine résidant à l’étranger représente plus de 12% de la population totale du pays. Elle joue un rôle important dans le domaine du développement économique, social et culturel pour l’intégration du Maroc dans l’économie du savoir. Mais les mutations profondes et significatives qu’a connues cette Communauté imposent aujourd’hui une nouvelle approche stratégique. «Une stratégie globale, mettant fin au chevauchement des rôles et à la multiplicité des intervenants», comme l’a exprimé Sa Majesté Le Roi le 6 novembre 2007 à l’occasion de la Marche Verte. Ainsi, un Ministère à part entière, délégué auprès du Premier ministre a été créé, suite aux élections législatives de septembre 2007, pour prendre en charge toutes les questions qui intéressent la gestion des affaires des citoyens marocains à l’étranger et la promotion de leur situation aussi bien au Maroc que dans les pays d’accueil. Et ce, en concertation avec les autres départements ministériels et institutions nationales et les associations de la CMRE. Aussi, pour une gouvernance participative des questions de la CMRE, Sa Majesté Le Roi a décidé de créer le conseil de la communauté marocaine à l’étranger, créé par le Dahir n° 1.07.208 du 21 décembre 2007 qui complète désormais l’édifice des institutions et structures chargées de la CMRE.
Par ailleurs, la stratégie du plan quinquennal préliminaire 2008-2012 proposée par le ministère délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, s’articule autour de quatre axes stratégiques prioritaires, déclinés en plans d’action, composés d’activités et de projets précis. Le premier axe stratégique porte sur l’attachement des nouvelles générations à leur pays d’origine à travers la réalisation à l’horizon 2015 de 15 centres culturels dans les pays d’accueil et la refonte globale du système d’enseignement de la langue arabe dans les pays d’accueil pour l’adapter aux évolutions de la communauté marocaine à l’étranger et son environnement, ainsi que la mise en œuvre du plan d’action ambitieux, du ministère des Habous et des Affaires islamiques pour l’accompagnement des besoins de la communauté marocaine résidant à l’étranger dans le domaine culturel avec une orientation religieuse basée sur les valeurs intemporelles de tolérance, de solidarité et de coexistence. Aussi, le ministère délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a mis en place un programme de séjours culturels à travers les universités et les écoles d’été pour approfondir les connaissances des MRE et permettre de découvrir le Maroc et l’échange avec les acteurs de la sphère économique, culturelle, sociale et politique. Le deuxième axe a trait à la défense des intérêts des Marocains du monde et la promotion de leur situation juridique, sociale et humaine aussi bien au Maroc que dans les pays d’accueil. Et ce, entre autres par l’élaboration d’un programme gouvernemental intégré pour la consolidation et l’élargissement des accords internationaux concernant tous les domaines touchant de près ou de loin nos communautés résidant à l’étranger.
Mais aussi par le renforcement des services sociaux au sein des consulats du Maroc dans les pays d’accueil, en appui au plan d’action du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Le troisième axe vise l’optimisation de la contribution des Marocains du monde au développement économique, social et humain du Maroc et leur l’implication dans la gestion de la chose publique et dans les chantiers du développement humain. Il se traduit par la mise à niveau des instruments financiers existants et destinés à la mobilisation de l’épargne des MRE en faveur de l’économie nationale ; l’emploi efficient des transferts des MRE par l’économie nationale ; la mobilisation des compétences des MRE en faveur de l’économie nationale et la création de mécanismes d’accompagnement ; le renforcement de l’articulation entre migration et territoire. Le quatrième axe stratégique d’une portée essentielle pour la pérennité de l’action de l’Etat en faveur des MRE, vise à répondre aux besoins pressants du ministère en matière d’amélioration des conditions de travail et de mise à niveau de ses structures organisationnelles, de ses infrastructures et de ses programmes.


Programme Culturel et éducatif

• Objectifs
– Accompagnement de l’enracinement des jeunes MRE dans les pays d’accueil sans déracinement par rapport à leur pays d’origine.
Renforcement du système d’enseignement de la langue arabe dans les pays d’accueil et l’adapter aux nouveaux besoins de la CMRE et à l’évolution de son environnement ;
– Valorisation du patrimoine culturel et civilisationnel du Maroc dans les pays d’accueil;
• Le contenu du programme :
– Création de centres culturels dans les principaux pays d’accueil de la CMRE ;
– Mise en place d’un plan d’urgence 2009-2013 pour promouvoir l’enseignement de la langue arabe et la civilisation marocaine aux MRE ;
– Appui aux associations actives dans le domaine culturel et éducatif au profit des MRE;
– Organisation des universités et des écoles d’été en faveur des jeunes et enfants de la communauté marocaine résidant à l’étranger ;
– Appui à la scolarisation des enfants des MRE ;
– Préparation du programme d’échange culturel et sportif en faveur des enfants et des jeunes marocains à l’étranger ;
-Organisation du Raid des marocains du monde ;
– Coordination de la participation des marocains du monde à la célébration de la fête du Trône ;
– Organisation des colonies de vacances destinées aux enfants et aux jeunes MRE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *