Une pratique qui joint l’effort physique au plaisir de jouer

Une pratique qui joint l’effort physique au plaisir de jouer

Le football de quartier est quasiment un phénomène au Maroc. De nombreux adeptes du ballon rond y adhérent . C’est devenu une école où la majorité des Marocains se sont initiés au football, un sport très apprécié par les Marocains de tout âge. Le quartier est en effet un lieu populaire de la pratique ludique, mais aussi la plus démocratique sans droit d’admission, ni licence, ni assurance, ni équipement et encore moins de nécessité de déplacement. Le football représente une activité non négligeable dans la vie quotidienne des Marocains. Il fait office de service de base. «Nous avons tous appris à jouer au football dans les quartiers lorsque nous étions encore gamins», affirme Driss, un septuagénaire de la ville de Casablanca.
En proposant une conception moins compétitive et plus sociale du sport, le football de quartier attire jour après jour de plus en plus de jeunes. Par sa tendance à égaliser les conditions et à effacer les différences, le football de quartier tente de connecter les jeunes Marocains issus de différentes couches sociales. Le football de quartier connaît une nouvelle dimension durant le mois de Ramadan. Des tournois sont organisés un peu partout dans les villes du Royaume. C’est une tradition qui fait bien des adeptes. Une compétition sobre et un dynamisme visible caractérisent les tournois de quartier. Les joueurs font preuve de beaucoup de fair-play et cherchent plus le plaisir de la compétition plutôt que le résultat du match. «Participer aux tournois de quartier durant le mois de Ramadan me procure beaucoup de plaisir. Cela fait quatre ans que je prends part à ces tournois. Et tant que je peux je continuerai à le faire», assure Mounir, un étudiant de la ville de Rabat. Les tournois de quartiers constituent le terrain idéal pour des centaines de jeunes, pour joindre l’effort physique au plaisir de jouer. Courir derrière un ballon, marquer des buts n’est pas seulement un jeu aux yeux des jeunes. «Pour évacuer le stress et éliminer la tension du rythme de la vie quotidienne, le football est vraiment un remède efficace», souligne Ahmed, un adolescent de 16 ans. Jouer au football dans le quartier est un choix, mais il reste aussi une contrainte pour les jeunes. Dans la mesure où la plupart des quartiers dans les villes du Maroc ne sont pas dotés de terrains bien adaptés aux besoins des jeunes en matière de sport en général et de football en particulier. «Mon souhait est de voir un jour chaque quartier disposé d’un terrain pour le sport et le football. Cela facilitera la tâche aux jeunes, qui aiment tant jouer au football», indique Fahim, fonctionnaire dans une commune.
Le football continue à être le sport le plus populaire au Maroc. A ce jour, aucune autre discipline n’a réussi à le détrôner. Le football est le sport préféré des Marocains. Lorsqu’un match important de football passe à la télévision, toutes les rues se désemplissent. Le Maroc a pris part pour la première fois à la Coupe du monde, en 1970.
Les règles régissant la pratique moderne du football n’ont commencé à être instaurées qu’à partir de 1873. Elles ont été codifiées par les Britanniques à la fin du 19ème siècle. Le football est aujourd’hui pratiqué par des centaines de millions de joueurs à travers le monde. Il possède le statut de sport numéro un dans la majorité des pays. Certains continents comme l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Europe, sont même presque entièrement dominés par cette discipline. La simplicité du jeu et le peu de moyens nécessaires à sa pratique expliquent en partie ce succès. Le football est le langage universel de millions de personnes dans le monde, y compris un grand nombre d’enfants et d’adolescents. Les jeunes s’adonnent à ce sport dans d’étroites allées en ville. Mais ce sport est bien plus qu’un jeu. C’est un style de vie positif et un moyen de promouvoir le règlement pacifique des conflits. C’est aussi un outil qui permet aux jeunes d’éviter les pièges de la drogue. C’est une façon de nous assurer que les jeunes grandissent en bonne santé, en pleine forme et en ayant confiance en eux.
Pratiquer le football régulièrement permet de garder une forme physique et mentale saines. C’est également un exercice amusant. Si vous aimez y jouer, vous pouvez utiliser le football pour pratiquer vos exercices préférés, et en même temps continuer à jouer. «Chaque semaine, je joue un match de football avec mes collègues. C’est un moyen pour moi de conserver ma condition physique», explique Younès, un employé de banque. Le football restera encore pour plusieurs années, le sport le plus populaire au monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *