Youssef Gardam, ambassadeur de l’huile d’olive marocaine

Youssef Gardam, ambassadeur de l’huile d’olive marocaine

Né en France et exactement à Champagne, Youssef Gardam fréquentait les grands noms de la gastronomie française. Mais quand il s’était aperçu que l’huile du Maroc faisait piètre figure devant les autres marques dans les marchés internationaux, il avait décidé de changer la donne, et de redorer l’image du produit marocain. «Pour moi, la production de l’huile est tout d’abord une passion», nous confie Youssef Gardam.
Après son installation au Maroc en 2005, Gardam avait créé un moulin pour produire de l’huile d’olive du terroir à Safi. Mais le vrai succès de ce produit revient à un coup de pouce de «Challenger», une émission diffusée sur la deuxième chaîne marocaine. Bien qu’il n’ait pas remporté le grand Prix, le jeune entrepreneur avait quand même gagné l’appui financier d’Attijariwafa bank, partenaire de l’émission, et avait bénéficié d’un crédit avec 0 % d’intérêts. «Challenger était une expérience enrichissante, et l’aide financière était la bienvenue, elle m’a aidé à faire avancer encore plus mon projet», déclare le jeune homme.
Fondateur de la société «Les terroirs de volubilis», Gardam prend grand soin de produire une huile d’olive grand cru au goût purement marocain. Son travail et sa détermination sont d’ailleurs récompensés, puisque l’huile d’olive qu’il produit est la meilleure parmi d’autres, et ne présente à la dégustation que 0,1 % d’acidité. «L’huile marocaine a réussi à s’imposer à nouveau dans le marché», affirme l’ancien étudiant de médecine, qui avait préféré changer ce parcours pour poursuivre ses rêves. Le secret de la bonne qualité de l’huile authentique des terroirs de volubilis réside dans le fait que la trituration se fait peu de temps après la cueillette, pour ne pas laisser aux olives le temps de développer leur acidité. 90 % du produit est exporté tant en Arabie Saoudite qu’aux Etats-unis. Il est vrai que l’huile produite au Maroc était considéré impropre à la consommation, mais Youssef Gardam a pu effacer cette mauvaise image, pour placer l’huile marocaine parmi les produits haut de gamme. L’huile des terroirs de volubilis est utilisée par les plus célèbres chefs français, et cités dans plusieurs sites et organes de presse spécialisés.
Actuellement, Les terroirs de volubilis viennent d’acquérir la licence de la marque «première pression», qui appartient au Français Olivier Baussan, fondateur d’Oliviers & Co, qui rassemble déjà 65 boutiques autour de l’huile d’olive. L’objectif de Gardam : la création d’un label de qualité «Maghreb». Il cherche aussi à fédérer de petits producteurs marocains, tunisiens et algériens, de lancer une marque et de la commercialiser à l’international. Une boutique devrait voir le jour à Paris en 2010. Youssef Gardam est devenu en quelques années l’ambassadeur de l’huile d’olive marocaine du terroir. Il continue à voyager partout dans le monde et participe à de nombreux salons internationaux, notamment en Chine, aux États-Unis et au Canada, afin de redorer l’image.

• Dalila Saadou
Étudiante journaliste

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *