24 Heures du Mans : le triomphe des Audi

24 Heures du Mans : le triomphe des Audi

Le démarrage de la Coupe du monde de football a presque volé la vedette à la 78ème édition des 24 Heures du Mans qui s’est déroulée le week-end dernier. Fort heureusement, ils étaient des milliers de fans à avoir répondu au rendez-vous de la plus célèbre des épreuves automobile d’endurance. Mais surtout, l’édition 2010 des 24 Heures du Mans a été une nouvelle occasion de voir se confronter les deux grandes écuries favorites : Audi et Peugeot. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière gardera un très mauvais souvenir de cette édition. Et pour cause, aucune des quatre 908 HDI alignées par le lion au départ de la course n’a franchi la ligne d’arrivée ! Une véritable frustration pour le Team Sochalien et notamment l’un de ses pilotes, le Français Sébastien Bourdais qui aurait tant aimé enfin gagner dans son pays. Les choses auraient pu bien se passer si sa 908 (la numéro 3), qui était en tête de la course, n’avait pas été victime d’une casse de suspension, le poussant ainsi à l’abandon. Les autres 908 ont ensuite eu leur lot d’avaries à répétition : casse moteur pour la numéro 2, début d’incendie pour la numéro 1… Pourtant, ces mêmes Peugeot avaient une bonne avance en termes de vitesse et d’accélération face aux allemandes. À deux heures de la fin de l’épreuve, la victoire des Audi se profilait déjà sur le circuit de la Sarthe. Avec une distance couverte de 5.410 km et un total de 397 tours effectués, l’Audi R15 TDI conduite par le trio Timo Bernhard (Allemagne), Romain Dumas (France) et Mike Rockenfeller (Allemagne) a non seulement fini victorieuse, mais a brisé le record de distance et de tours qui était détenu depuis 1971 par Helmut Marko et Gijs van Lennep avec une Porsche 917. Autre Audi R15 à ne pas avoir subi le moindre problème mécanique, celle pilotée par Marcel Fässler, André Lotterer et Benoît Treluyer a raflé la deuxième place du podium. Enfin, on signalera la prouesse du trio Capello-Kristensen-McNish qui avait remporté l’épreuve en 2008 et qui a dû déjouer la malchance. Leur monoplace, avec à son volant le recordman de victoires au Mans –Tom Kristensen– a dû éviter une Porsche GT2 plus lente, samedi soir, finissant contre les rails de sécurité d’un virage. Mais grâce à des tours rapides, Capello, Kristensen et McNish ont attaqué pour remonter vers la tête de la course et en ont été récompensés par une place sur le podium. L’écurie aux anneaux remporte ainsi et pour la neuvième fois les légendaires 24 Heures du Mans et réalise pour la quatrième fois un triplé dans cette épreuve, mais le premier pour des Audi à moteur diesel ! Une énième démonstration de la fiabilité et des capacités de la technologie TDI que les hauts responsables de la marque ont tenu à souligner. «Chacun chez Audi peut être fier de cet exploit historique. La fiabilité, l’efficience et le développement durable sont des notions particulièrement importantes aujourd’hui pour un constructeur automobile. Et ce sont exactement les domaines où nous avons démontré notre expertise ce week-end», a commenté le président de l’Audi, Rupert Stadler, qui a assisté sur place à une course captivante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *