ALFA 159 : L’Italienne est de retour

ALFA 159 : L’Italienne est de retour

Pour les essais-presse du Spider, le nouveau cabriolet d’Alfa Roméo, la filiale britannique du constructeur éponyme (Alfa Roméo UK) a choisi la ville d’Essaouira. Un événement qui n’a échappé ni au président de la marque (Alfa Roméo Spa), Antonio Baravalle, ni à la filiale du groupe turinois, Fiat Auto Maroc. Pour les responsables de cette dernière, se rendre à Essaouira permettrait à quelques journalistes marocains de rencontrer le patron d’Alfa et converser avec lui (lire le bref entretien ci-dessus). Mais surtout, il a été question de conduire –sur de longs trajets- sa nouvelle familiale, la 159, animée par de nouvelles motorisations Diesel, à savoir les blocs 1.9 litre JTDm et 2.4 litres JTDm.
Mais avant de rendre compte de l’excellent rendement mécanique de ces Diesel, on ne peut évoquer la 159 sans s’attarder sur sa ligne extérieure, assez sculpturale. Loin de vouloir verser dans un quelconque ma-chisme, on pourrait tout simplement assimiler cette Alfa à une sorte de "Monica Bellucci à quatre roues". C’est là une métaphore loin d’être réductrice pour ces deux italiennes à la beauté ravageuse. Bien plus expressive que la 156, la 159 affiche un faciès ultra-agressif. Sa calandre piquée en bec d’aigle équivaut presque à une déclaration de guerre pour ses rivales, allemandes notamment. Dessinée par Giorgetto Giugiaro en collaboration avec le "Centro Stile Alfa Romeo", cette berline statutaire de 4,66 m de long mélange subtilement des arrêtes franches avec des courbes sensuelles. Sobrement dessinée, la partie arrière de l’auto privilégie les lignes horizontales et, tout en rappelant l’ancienne 156, s’en distingue  à plusieurs égards : petit becquet intégré, feux longilignes à trois pastilles, malle moins haute… A noter que la version 2.4 JTDm reçoit une double sortie d’échappement comme pour souligner extérieurement sa puissance.
A n’en pas douter, le physique de cette italienne devrait, à lui seul, constituer le principal facteur d’achat et une bonne raison pour repartir à son volant.
Et justement dans cette dernière posture, le constat est tout aussi idyllique. Console centrale orientée vers le conducteur, inserts en aluminium brossé et autres matériaux nobles… la présentation intérieure se veut à la fois luxueuse et sportive, sans aucune faute de goût.
Seul volet où l’habitacle de cette Alfa ne fait pas dans le sensationnel: son espace intérieur.  A l’arrière, l’habitabilité aux jambes reste moyenne sans plus, tandis que le volume du coffre n’affiche que 405 litres. Ce sont 27 litres de plus par rapport à la 156, mais bien moins que les 565 l d’une VW Passat. Mais peu importe, cette dernière ne joue pas (encore) dans la même cours que l’italienne qui s’attaque aux allemandes haut de gamme. Et elle en a les moyens ! D’abord, en terme d’équipement. Selon les finitions, et outre la climatisation, l’ABS et l’antipatinage, 9 airbags (dont de genoux pour le conducteur), des jantes en alu de 16 pouces, un lecteur CD…, il est possible d’avoir des phares bi-xénon, des sièges en cuir et à réglage électrique, un régulateur de vitesse, une installation Bluetooth (Blue & Me), un airbag genoux passager et même des jantes de 18 pouces ! Puis, mécaniquement. Car, avec l’un des deux blocs JTDm sous son capot, le meilleur de cette Alfa n’est presque pas visible. Il est palpable et uniquement par son conducteur. Qu’il s’agisse du 1.9 JTDm et ses 150 chevaux ou du 2.4 JTDm de 200 ch, l’agrément de conduite est bien au rendez-vous. Associée aux deux moteurs, la boîte manuelle à six rapports contribue à la sobriété de cette familiale, dont la précision de conduite et le comportement dynamique sont presque dignes d’une routière. Commercialisée dès ce mois de mars, l’Alfa Roméo 159 Diesel démarre ses tarifs à partir de 330.000 DH en version 1.9 JTDm, finition "Distinctive" et 420.000 DH pour la 2.4 JTDm de 200 ch dans sa livrée "Exclusive". De quoi relancer les ventes d’Alfa Roméo dans le réseau de la filiale Fiat Auto Maroc. Selon Bruno De Mori, le P-dg de cette dernière, l’objectif de son groupe sur le marché marocain est de vendre 250 Alfa en 2007. Un volume réalisable au vu de toutes les qualités de la 159. Les Diesel en tête !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *